Image default
Santé

Impétigo : définition, cause, symptômes, traitement

L’impétigo est une maladie cutanée extrêmement contagieuse. Il apparaît généralement sur le visage, le cou et les mains de jeunes enfants et de nourrissons. Chez les enfants qui portent des couches, l’impétigo a tendance à apparaître sur la région couverte par la couche. Il se produit plus rarement chez l’adulte, suivant habituellement une autre maladie ou infection cutanées.

L’impétigo est causé par deux bactéries : un staphylocoque (Staphylococcus aureus) et un streptocoque (Streptococcus pyogenes). Le traitement recommandé dépend souvent de la bactérie responsable. Cette maladie a un bon pronostic et disparaît souvent au bout de deux à trois semaines.

Types

Il existe divers types d’impétigo qui se distinguent par leurs causes et leurs symptômes.

Impétigo contagieux, ou vulgaire

Parfois également qualifié de non bulleux, ce type d’impétigo est le plus fréquent chez l’enfant. Il est très contagieux, et commence habituellement par des lésions cutanées rouges autour de la bouche et du nez.

Ces ampoules éclatent en libérant un liquide qui forme une croûte en se desséchant. Cette éruption démange, mais n’est pas douloureuse. L’impétigo contagieux peut aussi être accompagné d’une hypertrophie des ganglions lymphatiques (glandes en forme de haricot aidant le corps à combattre les infections).

Impétigo bulleux

Cette forme d’impétigo est la plus fréquente chez les enfants âgés de moins de deux ans. Des ampoules apparaissent en premier lieu sur le torse, les bras et les jambes. D’abord claires, ces ampoules ou bulles deviennent troubles.

Les ampoules provoquées par l’impétigo bulleux ont tendance à rester plus longtemps que celles causées par d’autres types d’impétigo. Les régions autour des ampoules sont souvent rouges et prurigineuses (qui démangent).

Ecthyma

Cette forme d’impétigo est la plus grave, car elle affecte le derme (deuxième couche de la peau) plutôt que l’épiderme. Les ampoules sont souvent douloureuses et peuvent se transformer en ulcères, c’est-à-dire en plaies ouvertes graves. On peut également remarquer des cicatrices ou une hypertrophie des ganglions lymphatiques.

Risques

Certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres à l’impétigo. Les facteurs de risque incluent :

  • le fait d’avoir entre deux et six ans
  • fréquentation régulière d’une garderie ou d’une école
  • peau irritée par d’autres maladies
  • mauvaise hygiène
  • temps chaud
  • environnement densément peuplé où les bactéries peuvent se répandre facilement
  • dermatite (inflammation prurigineuse de la peau, parfois causée par des réactions allergiques)
  • activités impliquant un contact peau à peau
  • diabète
  • système immunitaire compromis

Causes

L’impétigo se produit quand certains types de bactéries infectent la peau de diverses façons :

  • contact peau à peau avec une personne souffrant d’impétigo
  • contact avec des objets ayant été touchés par une personne souffrant d’impétigo (serviettes, literie ou jouets)
  • lésions cutanées
  • piqûres d’insectes
  • morsures animales

Symptômes

Les symptômes de l’impétigo peuvent être incommodants et embarrassants, particulièrement s’ils se trouvent sur le visage. Bien que ces symptômes varient légèrement d’un type d’impétigo à un autre, ils sont similaires et peuvent inclure :

  • plaies rouges qui éclatent facilement et laissent une croûte jaune
  • ampoules remplies de liquide
  • éruption prurigineuse
  • lésions cutanées
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques

Diagnostic

Le médecin examinera vos plaies et posera des questions sur toute lésion cutanée dont vous pourriez avoir souffert récemment. La plupart des cas d’impétigo sont diagnostiqués au cours d’un examen physique. Cependant, le médecin peut décider de prélever une culture pour déterminer le type de bactérie responsable de l’impétigo.

Pour prélever une culture, on frotte un coton-tige sur une région affectée. Ce coton-tige est ensuite envoyé au laboratoire où il sera testé pour détecter la présence de bactéries. Les résultats de ce test peuvent indiquer au médecin si vous avez besoin d’antibiotiques et, dans l’affirmative, quels antibiotiques prescrire.

Traitement

Le traitement de l’impétigo dépend de la gravité des symptômes ainsi que du type de bactérie en cause. En cas d’impétigo léger, le médecin peut recommander quelques méthodes d’hygiène simples pour aider la peau à guérir et prévenir la propagation.

La région affectée doit être nettoyée plusieurs fois par jour, soit à l’eau, soit avec un produit antibactérien. Il est important de ne pas frotter la région quand vous la nettoyez, car cela peut irriter davantage la peau. Après le nettoyage, séchez la peau en la tapotant et appliquez un produit antibactérien ou une pommade antibiotique, selon la recommandation du médecin.

En présence de nombreuses croûtes sur la peau, laissez tremper cette région dans un liquide pour aider à retirer une partie des croûtes et faciliter la guérison. Le liquide pourra être de l’eau savonneuse ou du vinaigre dilué dans de l’eau (1:32).

Essayez de ne pas gratter ou toucher les régions affectées. Un bandage non adhésif peut être appliqué pour réduire la propagation de l’impétigo. Lavez-vous toujours les mains soigneusement après avoir touché des régions de votre peau affectées par l’impétigo.

Quand le traitement à domicile n’agit pas, ou en cas d’impétigo grave, le médecin pourra prescrire un médicament, habituellement une crème antibiotique topique. Il est important de nettoyer la peau avant d’appliquer cette crème pour qu’elle puisse bien pénétrer dans les plaies.

Le médecin pourra aussi prescrire des antibiotiques oraux, qui se vendent sous forme de liquide pour les enfants et sous forme de pilules pour les adultes. Que les antibiotiques prescrits soient topiques ou oraux, il est important de terminer entièrement le traitement conformément à l’ordonnance pour empêcher le retour de l’infection. Arrêter un traitement antibiotique après avoir observé une amélioration des symptômes peut entraîner une récurrence de l’infection et une résistance aux antibiotiques.

Prévention

Une bonne hygiène peut aider à prévenir l’impétigo, notamment :

  • lavage des mains régulier
  • douches ou bains réguliers
  • nettoyage et pose de pansement sur toute lésion cutanée

Si vous souffrez d’impétigo, vous pouvez prendre plusieurs mesures pour l’empêcher de se propager à d’autres parties du corps ou à d’autres personnes, notamment :

  • se laver les mains au savon antibactérien
  • se sécher le corps ou les mains avec une serviette propre ou une serviette en papier fraîche
  • laver le linge et les vêtements à l’eau chaude
  • nettoyer les surfaces de son domicile à l’aide de produits antibactériens
  • garder les ongles courts
  • éviter les établissements scolaires et les centres de garde quand l’infection est contagieuse
  • ne pas partager ses articles d’hygiène personnelle

Related posts

Cosmétiques marins & compléments alimentaires : Comment bien choisir ?

Emmanuel

Jeune maman comment éviter le stress

Tamby

Cheveux secs, ou sécheresse capillaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene