Image default
Santé

Obstruction intestinale : définition, cause, symptômes, traitement

Il s’agit d’un blocage de l’intestin grêle ou du gros intestin, qui empêche le passage de liquides ou d’aliments digérés. Ce blocage peut être partiel ou total

L’obstruction intestinale a de nombreuses causes potentielles. Dans de nombreux cas, elle ne peut pas être évitée. Un diagnostic et un traitement précoces sont cruciaux car une obstruction intestinale non traitée peut être fatale.

Symptômes

Cette pathologie cause une longue liste de symptômes inconfortables, notamment :

  • ballonnements sévères
  • douleurs abdominales
  • diminution d’appétit
  • nausées
  • vomissements
  • constipation
  • diarrhées
  • crampes abdominales sévères
  • gonflement abdominal

L’obstruction intestinale peut aussi donner une mauvaise haleine et une forte fièvre.

Causes

L’obstruction intestinale résulte soit d’un blocage d’une partie de l’intestin (mécanique), soit d’un mauvais fonctionnement de l’intestin (iléus paralytique). L’obstruction intestinale a de nombreuses causes :

  • hernie étranglée – une partie de l’intestin grêle passe au travers de la paroi abdominale
  • maladies inflammatoires, comme la maladie de Crohn – enflures et tissu cicatriciel causent un rétrécissement de l’intestin
  • adhérences – formation de tissu cicatriciel résultant d’une opération abdominale
  • cancer du côlon – une tumeur bloque l’intestin
  • maladie de Parkinson – constipation sévère menant à l’occlusion de l’intestin
  • calcul biliaire – peut faire pression sur l’intestin et empêcher son contenu de circuler
  • volvulus – une torsion ou un nœud intestinal
  • invagination – pénétration d’un segment de l’intestin dans un autre segment
  • ingestion d’objets étrangers (rare)
  • iléus paralytique – se produit habituellement après une chirurgie abdominale ; l’intestin cesse temporairement de se contracter et de faire circuler son contenu

L’obstruction intestinale chez le nouveau-né provient généralement d’infections, de maladies organiques et d’une diminution de l’irrigation sanguine des intestins (strangulation). Il s’agit généralement d’une anomalie congénitale devant être traitée au plus vite. Selon les manuels publiés par le laboratoire Merck, la strangulation d’une partie de l’intestin cause 25 % des cas d’obstruction intestinale (Merck Manuals).

Diagnostic

Le médecin va commencer par vous poser des questions sur vos antécédents médicaux avant de vous examiner. Il pourra parfois détecter l’obstruction en auscultant votre région abdominale au stéthoscope. Il pourra aussi remarquer que votre abdomen est extrêmement gonflé ou la présence d’une masse dans cette région.

Il effectuera des tomodensitométries et des radiographies de votre abdomen pour localiser le site de l’obstruction et en déterminer la cause. Si l’obstruction est au niveau du gros intestin, le médecin pourra utiliser un coloscope (tube de visualisation flexible éclairé) pour l’inspecter. Des radiographies pourront être prises pour fournir une image claire du côlon après que vous aurez reçu un lavement baryté (injection d’un produit de contraste).

Traitement

L’obstruction intestinale est une urgence médicale qui doit être traitée au plus vite. N’essayez pas de la traiter à domicile. Le traitement adéquat dépend du type de l’obstruction.

Initialement, on pourra faire passer un tube flexible dans votre nez ou votre bouche pour éliminer liquides et gaz. Cela soulagera le gonflement dans votre ventre. La plupart des obstructions intestinales doivent être opérées. Vous recevrez des liquides par voie intraveineuse pendant six à huit heures pour soulager la déshydratation en rétablissant les taux d’électrolytes dans le corps et pour prévenir le choc pendant l’intervention chirurgicale. Cette thérapie est généralement administrée en milieu hospitalier ou dans un autre établissement médical certifié.

Si la partie atteinte de l’intestin est nécrosée, le chirurgien réalisera une résection, qui consiste à retirer le tissu nécrosé et à joindre les deux extrémités saines de l’intestin.

Pronostic

En l’absence de traitement, l’obstruction intestinale peut entraîner la nécrose de la portion atteinte de l’intestin. La mort tissulaire peut entraîner la perforation de l’intestin, une infection grave et le choc.

En général, le pronostic dépend de la cause de l’obstruction. Bien que la plupart des cas d’obstruction intestinale soient traitables, d’autres causes, comme le cancer, nécessitent un traitement et un suivi à long terme.

Related posts

Impétigo : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’hérédité épigénétique : une piste à explorer pour mieux lutter contre le cancer

Odile

Pneumonie bactérienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene