Image default
Santé

Cicatrice chéloïdienne de la peau : définition, cause, symptômes, traitement

Quand une lésion de la peau se produit, du tissu fibreux appelé tissu cicatriciel se forme sur la plaie pour la réparer et la protéger. Dans certains cas, ce tissu cicatriciel est trop abondant et forme des tumeurs dures et lisses appelées chéloïdes. Ces chéloïdes peuvent être beaucoup plus grandes que la plaie initiale et se trouvent fréquemment sur la partie supérieure de la poitrine et les épaules. Elles peuvent cependant atteindre toute partie du corps. (NZDSI)

Bien que ces chéloïdes ne soient pas nocives à la santé, elles peuvent présenter des problèmes d’esthétique.

Symptômes

Les chéloïdes résultent d’une prolifération de tissu cicatriciel. Les symptômes apparaissent sur le site d’une lésion cutanée précédente.

Ces symptômes comprennent :

  • région de couleur chair, rose ou rouge
  • boursouflures ou rides cutanées
  • région de tissu cicatriciel qui s’agrandit avec le temps
  • plaques cutanées qui démangent

Les cicatrices chéloïdiennes ont tendance à être plus grandes que la plaie initiale. Elles peuvent prendre des semaines, voire des mois, pour se développer.

Bien qu’elles démangent parfois, elles ne sont habituellement pas nocives pour la santé. Elles peuvent occasionner un certain inconfort, une certaine sensibilité ou une irritation au contact avec des vêtements ou après toute autre forme de friction. Dans de rares cas, les cicatrices chéloïdiennes peuvent être présentes sur une partie considérable du corps, et le tissu cicatriciel durci et rigide peut alors restreindre les mouvements.

Les chéloïdes sont plus souvent un problème cosmétique que sanitaire. On peut se sentir mal à l’aise quand elles sont très grandes ou à un endroit très visible, comme sur le visage ou sur un lobe d’oreille. L’exposition au soleil ou le bronzage peut décolorer le tissu cicatriciel, ce qui le rend légèrement plus sombre que la peau avoisinante et le fait ressortir encore davantage. Pour empêcher la décoloration, couvrez la cicatrice quand vous êtes exposé(e) au soleil.

Causes

La plupart des lésions cutanées peuvent contribuer aux cicatrices chéloïdiennes. Notamment :

  • les cicatrices d’acné
  • les brûlures
  • les cicatrices de varicelle
  • le perçage des oreilles
  • les égratignures
  • les coupures chirurgicales
  • les sites de vaccination

Selon le NCBI (Centre national de recherche en information biotechnologique des États-Unis), les cicatrices chéloïdiennes sont fréquentes chez les Afro-Américains, les Asiatiques et les Hispaniques, entre les âges de dix et vingt ans. Les chéloïdes semblent avoir un élément génétique, ce qui signifie qu’une personne est plus susceptible d’en souffrir quand un de ses parents ou les deux en souffrent (NCBI).

Quand faut-il appeler le médecin ?

En règle générale, les chéloïdes ne nécessitent pas de soins médicaux, mais si elles continuent de se développer, si vous développez des symptômes supplémentaires ou si vous voulez avoir recours à la chirurgie esthétique pour les éliminer, consultez votre médecin.

Bien que les chéloïdes soient bénignes, leur croissance incontrôlée peut être un signe de cancer de la peau. Après que le médecin aura diagnostiqué des cicatrices chéloïdiennes par examen visuel, il pourra réaliser une biopsie pour exclure d’autres pathologies. Pour cet examen, un petit échantillon de tissu de la région cicatrisée est recueilli puis analysé pour détecter la présence de cellules cancéreuses.

Traitement

La décision de traiter une chéloïde peut être problématique, car ces cicatrices résultent des efforts du corps pour se réparer. Le retrait de la chéloïde peut entraîner le retour du tissu cicatriciel, parfois en plus grande quantité qu’avant.

Exemples de traitements des chéloïdes :

  • injections de corticostéroïdes pour réduire l’inflammation
  • huiles hydratantes pour conserver la douceur des tissus
  • application de pression ou d’un tampon au gel de silicone après une lésion
  • gel de tissu pour nécroser les cellules cutanées
  • traitements au laser pour réduire le tissu cicatriciel
  • radiations pour rétrécir les chéloïdes
  • chirurgie pour retirer les chéloïdes

Ces traitements peuvent réduire ou éliminer les cicatrices chéloïdiennes. Cependant, les chéloïdes ont tendance à rétrécir et à s’aplatir d’elles-mêmes avec le temps.

Related posts

Épilepsie : d’où vient ce trouble ?

Honorine

Hémoculture : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dystrophie musculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene