Image default
Santé

Kyste arthro-synovial : les méthodes naturelles à essayer dès aujourd’hui

Le kyste arthro-synovial est une grosse boule qui fait son apparition au niveau de l’articulation. Plus précisément, il s’agit ici d’une enflure bénigne constituée d’une poche dans laquelle vous trouverez un important volume de liquide gélatineux. La plupart du temps, elle se présente sur la face dorsale du poignet. Il est rare qu’elle apparaisse à la face primaire du poignet. 

Quelle que soit sa localisation, le patient devra diminuer les douleurs qu’il peut provoquer ou s’en débarrasser via des méthodes naturelles et efficaces afin de se sentir mieux dans sa peau et continuer de mener ses différentes activités. Ces différentes méthodes sont présentées ici. Lisez plutôt !

Qu’est-ce qui peut bien provoquer le kyste arthro-synovial ?

Le kyste arthro-synovial est un kyste articulaire que vous verrez apparaître le plus souvent là où se place la montre. D’autres viennent déformer les ongles des patients. Il faut dire que souvent, les spécialistes n’arrivent pas à déterminer la cause exacte de ce mal. Retenez juste que lorsque nous faisons travailler nos articulations, celles-ci ont besoin d’être lubrifiées afin de bien répondre. C’est le liquide synovial qui les lubrifie. 

Cependant, lorsque les articulations sont exagérément sollicitées, elles doivent être davantage lubrifiées. L’organisme se trouve alors obligé de sécréter une importante quantité de liquide synovial. Il devient alors plus abondant. Par la suite, il va former une bosse : il s’agit du kyste arthro-synovial. Pour le prévenir, vous pourrez par exemple limiter le port des charges lourdes. Vous devez être plus prudent lorsque vous devez faire des travaux manuels qui vous obligent à faire les mêmes mouvements. 

Ce mal peut aussi se présenter à la suite d’une entorse du poignet. Pour être sûr de l’origine du kyste arthro-synovial, vous pourrez faire une IRM ou une radiographie. En faisant ces examens, vous pourrez l’empêcher de revenir. En effet, il faut bien connaître la cause d’un mal afin d’en finir définitivement avec ce dernier, tant que cela est possible. Ceux qui souffrent d’une maladie inflammatoire ou d’une arthrose risquent de développer le kyste synovial. 

Qu’en est-il des symptômes du kyste arthro-synovial ?

En ce qui concerne les symptômes, gardez à l’esprit qu’il n’y a pratiquement pas de symptômes spécifiques qui soient rattachés à ce mal. Tout ce qui peut montrer la présence du kyste synovial au niveau de vos articulations est la présence de cette boule non cancéreuse qui peut être plus que gênante pour vous. 

Outre cela, vous pouvez ressentir une douleur par poussées. Les douleurs peuvent apparaître par intermittence. Il est aussi possible de remarquer sa mobilité lorsque vous le palpez avec votre doigt. Tout le monde peut souffrir de ce mal, même les enfants. Voici des méthodes naturelles qui pourront vous permettre de venir à bout du kyste arthro-synovial.

Le port d’attelle 

Dès que vous constatez l’apparition de ce mal, vous devez trouver des voies et moyens pour bloquer son évolution. Il peut bien évoluer en taille. Pour l’en empêcher, il est primordial de ne plus trop solliciter votre poignet. L’idéal serait de le mettre au repos. À cet effet, vous pouvez porter une attelle. Vous en trouverez dans les pharmacies. Si vous avez plus de chance, vous verrez le kyste synovial se stabiliser et diminuer de taille au bout de 6 mois. 

Diminuez la douleur grâce à la crème à l’arnica 

Le kyste articulaire peut être douloureux. Appliquez une crème faite à base de l’arnica sur la partie touchée et vous aurez moins mal. Certes, cela ne diminuera pas sa taille, mais vous ressentirez moins de douleurs. Il faut noter qu’il est aussi possible de l’utiliser par voie orale. Si vous préférez cette voie, optez alors pour l’arnica Montana 9CH. 

Des huiles essentielles pour faciliter la circulation du liquide synovial 

Vous aurez certainement compris, le kyste synovial apparaît lorsque le liquide synovial se trouve emprisonné dans une poche jusqu’à la remplir. Une huile essentielle pouvant faciliter la circulation du sang ou du liquide synovial pourrait vous soulager. Dans le cas d’espèce, vous aurez à masser la partie concernée avec le produit pendant une dizaine de minutes. 

L’une des meilleures huiles qui peut vous être conseillée ici est l’huile essentielle de Lentisque Pistachier. Non seulement elle a des propriétés anti-inflammatoires, mais elle est aussi capable d’évacuer des fluides. Vous pouvez également faire usage de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. 

Grâce à ses propriétés, elle inhibe l’excès de sécrétion du liquide synovial. En plus de cela, il faut savoir qu’elle consolide davantage l’articulation fragilisée. Pour atténuer les douleurs, vous pouvez aussi faire confiance à l’huile essentielle de menthe poivrée. 

Les plantes drainantes 

Il existe également des plantes aux propriétés drainantes. Par exemple, l’oseille crépue est une plante médicinale bien connue. Ses vertus purificatrices le sont également. Quant au pissenlit, elle peut bien débarrasser votre corps des déchets liquidiens. Vous pouvez aussi faire confiance à la bardane pour ses propriétés dépuratives. Il faut noter qu’elle est un véritable antibiotique. 

C’est la voie orale qui est préconisée ici. Vous devrez les préparer en infusion. Il vous faudra donc les introduire dans de l’eau bouillante. Laissez-les y pendant une dizaine de minutes avant de les retirer. Prenez trois tasses de la tisane obtenue par jour et vous verrez plus vite une diminution de la taille de votre kyste arthro-synovial. 

Le cataplasme à l’argile verte 

Le cataplasme d’argile verte est aussi un bon remède. Comme l’huile essentielle de Lentisque Pistachier, l’argile verte est capable d’évacuer les liquides et d’autres toxines. En effet, elle a des pouvoirs absorbants. Pour obtenir son cataplasme, vous n’aurez qu’à faire une solution avec la poudre d’argile verte et de l’eau. Le mélange doit être fait dans un récipient non métallique. Vous devez obtenir une pâte lisse. 

Elle ne doit pas trop être liquide. Ainsi, la pâte ne coulera pas lorsque vous l’appliquerez sur la zone touchée. Après l’application, vous devez attendre au moins 20 minutes avant de la retirer. L’idéal serait de l’appliquer bon nombre de fois dans la journée. Ainsi, vous ressentirez ses effets plus rapidement. 

La poche de glace 

Vous pouvez aussi faire recours au froid pour réduire la taille de votre kyste arthro-synovial et l’empêcher d’évoluer. En effet, le froid a la capacité de réduire le gonflement. C’est aussi un véritable antidouleur. Pour profiter de ses propriétés, vous n’aurez qu’à poser une poche de glace sur la zone touchée. 

Prenez la peine de la mettre d’abord dans un linge propre. Laissez-la sur la partie concernée pendant une vingtaine de minutes. Lorsque le temps s’accomplit, vous pouvez l’enlever. Faites-le 2 ou 3 fois journellement et vous apprécierez le résultat. 

Des traitements homéopathiques

Pour avoir raison de votre kyste arthro-synovial, vous pouvez vous rapprocher d’un médecin homéopathe. Il vous indiquera le traitement adéquat. Vous pouvez aussi vous rapprocher de votre pharmacien. Il est conseillé généralement à ceux qui souffrent de ce mal de prendre trois granules de Sticta Pulmonaria 4 CH, trois fois par jour. 

À cela, ils doivent ajouter une dose de Silicea 15 CH hebdomadairement. Si vous le désirez, vous pouvez substituer le Calcarea Fluorica 9 CH au Silicea. Le Calcarea Carbonica 15 CH peut être aussi utilisé à cette fin. 

L’ostéopathie 

Pour diminuer la taille du kyste arthro-synovial et le voir disparaître, vous n’avez pas réellement besoin d’une intervention chirurgicale. Vous ferez recours à un tel traitement uniquement dans les cas extrêmes. L’ostéopathe a plus d’un tour dans son sac pour agir sur votre kyste arthro-synovial. Il s’attèlera à réduire les tensions qui s’appliquent sur l’articulation affectée. Ainsi, le kyste synovial aura du mal à évoluer. 

Grâce aux techniques à visée vasculaire dont il détient les secrets, il va s’employer à rechercher les points de conflits qui s’appliquent sur les vaisseaux. Cela, pour permettre au sang et aux fluides de mieux circuler. Il s’en suivra une diminution de la taille du kyste synovial ou son élimination. 

Que faire dans des cas extrêmes ?

En dehors des techniques qui viennent d’être présentées, sachez qu’il existe aussi la méthode de l’écrasement. Ici, le médecin va écraser le kyste par pression. Il faut noter que cela n’est pas une solution définitive, car la poche ne disparaît pas. Le kyste peut donc revenir. Cette fois, vous pouvez être sûr que sa taille sera plus importante. 

Par ailleurs, il existe la ponction à l’aiguille. Ici, le spécialiste va procéder à l’aspiration du liquide transparent qui a trouvé sa demeure dans le kyste. Toutefois, sachez que cette technique est peu conseillée. En effet, la poche reste toujours là, même si vous la videz de son liquide. Le mal peut revenir à tout moment. En plus de cela, le patient risque d’avoir des infections

La meilleure solution pour un mal qui persiste et qui gêne le patient est l’intervention d’un chirurgien. Le spécialiste procèdera ici à une ablation du kyste. C’est cela qui est encore désigné par exérèse. L’opération se fera en ambulatoire et le chirurgien insérera dans la peau de la partie touchée, un produit d’anesthésie. 

Après son intervention, vous ne serez pas obligé de faire une rééducation. Si le kyste est de petite taille, il peut procéder à une arthroscopie du poignet. De cette façon, il pourra faire la résection du kyste depuis l’intérieur de l’articulation touchée. Bien évidemment, avant de s’y mettre, il insérera une petite caméra dans le poignet. L’intervention chirurgicale réussit toujours là où les autres méthodes échouent. Mais, il est conseillé d’y faire recours en dernier ressort. 

Related posts

Quels sports pratiqués pendant un repos de maternité ?

administrateur

Carence en acide folique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment se faire rembourser une chirurgie esthétique ?

Journal