Image default
Vie Pratique

Que faire pour obtenir la meilleure efficacité possible lors de l’utilisation d’un gel hydroalcoolique ?

L’utilisation du gel hydroalcoolique s’est largement démocratisée depuis la pandémie du covid-19. En effet, les solutions hydroalcooliques étaient à la base très utilisée dans les hôpitaux et autres formations sanitaires. Aujourd’hui, il est possible d’en retrouver au sein de diverses entreprises, dans les commerces, dans les aéroports et même au sein des habitations. L’offre de gel hydroalcoolique est donc très élevée au point de rendre difficile le choix du gel idéal pour vous, vos clients, votre famille ou encore vos employés. Cet article vous propose des conseils et astuces afin de vous aider à choisir un gel hydroalcoolique efficace, mais également à vous enseigner son utilisation pour une désinfection parfaite de vos mains.

Qu’est-ce qu’un gel hydroalcoolique : définition et utilisations courantes

Comme son nom l’indique, le gel hydroalcoolique est un savant mélange d’eau et d’alcool destiné à désinfecter les mains en les débarrassant des microorganismes tels que les bactéries, les champignons et les virus. Ces vecteurs à la base de nombreuses maladies peuvent se transmettre très facilement par des gestes anodins du quotidien. Un gel hydroalcoolique a donc pour rôle principal de stopper la propagation des organismes cités précédemment et de prendre soin de la santé des utilisateurs.

Dans quels cas utiliser le gel hydroalcoolique ?

Se toucher sans cesse le visage, s’introduire les doigts dans les yeux, dans les narines ou encore dans la bouche sont des gestes que l’on réalise parfois sans même s’en rendre compte. Les impacts sur la santé peuvent être dangereux. Se désinfecter les mains à l’aide d’un gel de qualité est donc une nécessité.

L’utilisation du gel hydroalcoolique peut s’avérer utile dans plusieurs situations. Ainsi, en cas d’impossibilité de procéder à un lavage des mains à l’eau et au savon, le gel antibactérien est la première solution vers laquelle se tourner. Il est en général conditionné dans un bidon ou un flacon et est donc aisé à transporter. Le gel Anios est conditionné dans des emballages de plusieurs contenances et pouvant vous suivre partout !

Votre gel pourra s’utiliser dans les situations suivantes :

  • Après un passage dans vos toilettes ou dans des toilettes publiques ;
  • Après l’utilisation d’une poignée de porte ;
  • En cas d’éternuement, de bâillement ou de toux ;
  • Après la réception de votre monnaie dans un lieu public ;
  • Le plus possible lors d’une visite ou d’un séjour en milieu hospitalier et partout ailleurs après un contact avec des objets à utilité publique.

Le gel hydroalcoolique est-il efficace à 100 % contre une contamination ?

La contamination par un virus peut se faire de plusieurs façons. Toutefois, en se désinfectant régulièrement les mains, les risques de contamination sont considérablement réduits. Le gel antibactérien bien que n’étant pas capable d’éliminer 100 % des microorganismes offre une efficacité élevée contre les virus, les bactéries ou encore contre les champignons.

Pour maximiser son effet, vous devrez tout d’abord bien le choisir, bien l’appliquer de manière régulière, mais également bien le conserver après utilisation. En respectant ces différents points, vous n’aurez rien à craindre quant à l’efficacité presque parfaite de votre gel antibactérien.

Bien choisir son gel désinfectant : un moyen de maximiser son efficacité

Réaliser un choix idéal pour son gel antibactérien peut s’avérer extrêmement compliqué étant donné le très grand nombre de marques et de produits disponibles sur le marché. Certains points devront donc être pris en compte au moment de votre achat en ligne, en pharmacie ou en magasin. Cela vous permettra d’éviter les produits contrefaits, inefficaces et de mauvaise qualité.

Pour commencer, vous devrez vous assurer d’opter pour un gel respectant toutes les normes imposées dans le domaine de la production des gels antibactériens. L’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament préconise le respect de plusieurs règles visant la qualité des gels produits partout en France. Vous devrez donc faire attention non seulement à l’absence totale de substances nocives, mais aussi aux différentes concentrations d’alcool et d’eau dans votre gel.

Pour une bonne efficacité, l’alcool contenu dans votre gel devra être dosé à une concentration d’au moins 70 %. Ce taux minimum garantira l’efficacité de votre gel pour une utilisation sécurisée en famille ou ailleurs.

Voici donc un résumé des règles auxquelles devra répondre votre gel antibactérien :

  • Le dosage d’alcool de votre gel devra être d’au moins 70 % ;
  • L’alcool utilisé sera soit de l’alcool éthylique, soit du propylique ou encore de l’alcool isopropylique ;
  • La présence d’une notification faisant cas du respect de la norme EN 14 476 ;
  • La liste des ingrédients ne devra en aucun cas contenir plus d’éléments que ceux préconisés par l’OMS (alcool, eau, peroxyde d’hydrogène et glycérol) ;
  • L’emballage devra contenir une étiquette mettant en exergue plusieurs informations concernant la composition, le nom du fabricant, le lieu de fabrication et la date de validité du produit pour ne citer que ceux-là.

L’utilisation de votre gel dans les règles de l’art : comment s’y prendre ?

gel hydroalcoolique
gel hydroalcoolique

Peu importe la qualité de votre gel hydroalcoolique, notez que les étapes de son application sont importantes et devront être à tout prix respectées. En appliquant un gel de manière erronée, vous réduisez sa capacité à agir contre les microorganismes de toutes sortes.

Pour une utilisation dans le domaine de la santé, les étapes d’utilisation du gel devront se faire en moyenne pendant 3 minutes. Il s’agira d’enlever tous vos bijoux, de laver dans un premier temps vos mains et de les sécher complètement avant de procéder à l’application de votre gel. Des mains mouillées auront pour effet de diluer votre gel pour un effet antibactérien moindre. L’application du gel devra se faire bien au-delà des mains et atteindre vos coudes pour une bonne efficacité.

Qu’en est-il de la désinfection des mains hors du cadre hospitalier ?

Un nettoyage des mains au quotidien prend en compte vos mains jusqu’aux poignets et dure en général moins d’une minute. Il s’agira tout simplement de servir dans le creux de votre paume une à deux noisettes de gel. Vous frotterez ensuite vos paumes, le dos de chaque main, vos doigts en prenant soin d’atteindre les creux, ainsi que les ongles.

Dans la majorité des cas, le contenant de votre gel vous donnera également des instructions claires concernant le mode d’utilisation à suivre pour l’efficacité de votre nettoyage.

Comment conserver son gel hydroalcoolique après utilisation ?

Après l’utilisation de votre gel hydroalcoolique, il est important de veiller à bien fermer le flacon. Votre gel sera ensuite gardé dans un endroit propre, de préférence frais et bien évidemment à l’abri du soleil. Une chaleur trop intense ainsi qu’une mauvaise fermeture de votre contenant sont des situations pouvant occasionner l’évaporation des composés volatils de votre solution antibactérienne causant ainsi une baisse de sa capacité à éliminer efficacement les microorganismes.

Aussi, notez qu’il est tout à fait déconseillé d’utiliser le gel après la date limite de validité mentionnée par les fabricants sur l’emballage. Un gel arrivé à expiration n’aura plus aucune efficacité en tant que désinfectant. La date de péremption ainsi que le temps maximum de conservation après la première ouverture devront être pris en compte.

Le gel hydroalcoolique peut-il représenter un danger pour la santé ?

Il est tout à fait judicieux de se poser des questions concernant les probables dangers qui pourraient naître de l’utilisation régulière du gel hydroalcoolique. Il faut noter qu’un gel hydroalcoolique respectant scrupuleusement toutes les normes existantes dans le domaine de la fabrication des gels antibactériens ne représente aucun danger pour la santé. Cette information est également vraie dans le cas d’une utilisation quotidienne.

Pourquoi éviter à tout prix les gels contenant du bisphénol A ?

Les gels hydroalcooliques contenant des composés interdits tels que le bisphénol A par exemple pourraient représenter de véritables dangers pour la santé.

Le bisphénol est considéré comme une substance pouvant perturber la production des hormones. Cela entraînerait ainsi une plus grande exposition des personnes exposées à des risques de cancers, d’obésité, d’infertilité ou encore de diabète pour ne citer que ceux-là. Prendre soin de bien vérifier la composition de son gel est donc très important.

Que dire de la fabrication du gel hydroalcoolique fait maison ?

Il existe sur le net différentes recettes pour la fabrication simple et rapide d’un gel hydroalcoolique. Cependant, les formules maison proposées peuvent conduire à la production de produits peu efficaces ou s’avérer dangereuses pour la santé.

Ainsi, afin d’éviter tout désagrément et de s’assurer de la qualité de son gel, il est recommandé d’opter pour l’achat d’un gel auprès d’un fabricant expérimenté. Vous serez peut-être emmené à dépenser un peu plus, mais serez certain de la qualité et de l’efficacité de votre produit.

Arme importante dans le combat contre plusieurs types de contaminations, le gel hydroalcoolique est un indispensable à avoir à la maison, au travail, dans son véhicule et partout où le besoin pourrait se faire ressentir. Pour garantir l’efficacité de votre gel, il est important de bien le choisir, de bien réaliser la friction lors de son application et aussi de le conserver dans les conditions optimales en vue des prochaines utilisations. Le gel antibactérien bien choisi ne présente aucune contre-indication et ne devrait donc à aucun moment vous faire défaut.

Related posts

Zoom sur les solutions pour contacter un service client

Journal

La collecte des déchets médicaux est très stricte

Journal

Prendre soin de ses pieds est primordial !

Journal