Image default
Santé

Saignement des varices de l’œsophage : définition, cause, symptômes, traitement

Les varices de l’œsophage saignent lorsque les veines enflées (varices) de la partie inférieure de l’œsophage (à savoir le tube musculaire qui relie la bouche à l’estomac) se rompt et saigne en raison d’une pression excessive. Cet état constitue une urgence médicale et doit faire l’objet d’un traitement rapide.

Les veines de la partie inférieure de l’œsophage se gonflent lorsque l’alimentation en sang du foie est affectée. La veine porte a pour fonction de transporter le sang depuis divers organes des voies gastro-intestinales (estomac, gros intestin, intestin grêle et rate compris) jusqu’au foie. Lorsque la pression dans la veine porte augmente (un état désigné par le terme d’hypertension portale), le sang commence à s’accumuler dans les vaisseaux sanguins proches, y compris ceux de l’œsophage, entraînant ainsi une dilatation et un gonflement des veines.

Le saignement intervient lorsque les veines de l’œsophage présentent des parois fines qui ne parviennent pas à supporter une pression excessive.

Causes

Les varices de l’œsophage sont la conséquence directe de l’hypertension portale, qui est le plus couramment due à la cirrhose du foie. La cirrhose est une condition impliquant la cicatrisation du foie due à des infections telles que l’hépatite ou une consommation excessive d’alcool. Les autres causes d’hypertension portale incluent notamment la thrombose de la veine-porte (caillots sanguins à l’intérieur de la veine-porte) et l’obstruction de la veine-porte. Dans certains cas, la cause est inconnue. Il s’agit d’une hypertension portale idiopathique.

Risques

Les facteurs de risque de saignement de varices œsophagiennes incluent notamment :

  • la taille des varices (plus leur dimension est importante, plus leur rupture peut intervenir facilement) ;
  • signes de couleur rouge : lors de l’examen endoscopique, les varices peuvent présenter des boutons ou marques rouges ;
  • hypertension de la veine-porte ;
  • cirrhose grave ;
  • alcoolisme chronique ; consommation d’alcool malgré des problèmes hépatiques préexistants ;
  • Infection bactérienne

En cas d’antécédents de pathologie hépatique, vous pourrez envisager de consulter votre médecin concernant votre risque de développer des varices œsophagiennes.

Symptômes

Les varices œsophagiennes sont peu susceptibles de présenter des symptômes à moins qu’elles ne se rompent, auquel cas, il est possible que vous subissiez :

  • une hématémèse (vomissement de sang) ;
  • des douleurs abdominales ;
  • un étourdissement ;
  • une méléna (ou mélaena, à savoir des selles noires) ;
  • des selles sanguinolentes (uniquement des cas sévères) ;
  • un choc (uniquement dans des cas sévères, en raison de pertes de sang) ;

Si vous éprouvez l’un quelconque de ces symptômes, appelez immédiatement les services d’urgence et rendez-vous aux urgences d’un hôpital.

Diagnostic

En plus d’un examen physique et de l’examen de vos symptômes, le médecin pourra faire appel à l’un ou plusieurs des types d’examens suivants pour le diagnostic des varices de l’œsophage :

  • des analyses de sang ;
  • une endoscopie (insertion d’un tube fin muni d’une caméra dans la gorge pour examiner les varices dans l’œsophage) ;
  • tomodensitogramme ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM).

Traitement

L’objet principal du traitement des varices œsophagiennes est de prévenir leur rupture.

Contrôle de l’hypertension portale

Le contrôle de l’hypertension portale constitue généralement la première étape de la réduction du risque de saignement. Il est possible d’y parvenir en recourant aux traitements et médicaments suivants :

  • Bêtabloquants : Votre médecin pourra vous prescrire des médicaments bêtabloquants (propanolol, par exemple), pour réduire votre hypertension artérielle.
  • Sclérothérapie endoscopique : À l’aide d’un endoscope, votre médecin va injecter un médicament dans vos varices afin de les réduire. L’endoscope est un tube long et flexible muni d’un éclairage et d’une caméra utilisés pour examiner l’intérieur d’une cavité du corps ou d’un organe.
  • Ligature (ou baguage) endoscopique des varices : À l’aide d’un endoscope, votre médecin va ligaturer les veines de votre œsophage à l’aide d’une bande élastique.

Si le saignement a commencé

La ligature endoscopique des varices ou la sclérothérapie endoscopique sont des traitements préventifs, mais votre médecin pourra également les utiliser si le saignement a commencé. Le médicament Sandostatine (nom de la molécule : octréotide) peut être prescrit pour réduire l’hypertension de la veine-porte en inhibant le flux sanguin des organes dont le sang s’écoule dans celle-ci.

Le shunt (dérivation) porto-systémique intra-hépatique trans-jugulaire (TIPS) constitue une autre solution de traitement potentielle. Dans le cadre de ce traitement, un petit tube sert à raccorder la veine-porte à la veine hépatique, à savoir la veine qui transporte le sang du foie jusqu’au cœur. Ce raccordement permet d’effectuer une dérivation du flux sanguin.

Dans certains cas, une greffe du foie pourra s’avérer nécessaire.

Pronostic

Le saignement recommence si les varices ne sont pas traitées correctement. Pour veiller au succès du traitement, il est impératif de consulter régulièrement votre médecin. Cette affection est susceptible d’être mortelle en l’absence de traitement.

Prévention

La meilleure manière de prévenir les varices œsophagiennes est de corriger la cause sous-jacente. Si vous présentez une pathologie du foie, vous souhaiterez éventuellement envisager les mesures préventives suivantes afin de réduire votre risque de développer des varices œsophagiennes :

  • consommez une alimentation saine et équilibrée ;
  • arrêtez la consommation d’alcool ;
  • veillez à maintenir un poids sain et normal ;
  • Réduisez vos facteurs de risque de contracter une hépatite : protégez vos rapports sexuels, ne partagez pas d’aiguilles ni de produits d’hygiène personnelle tels que des rasoirs, évitez le contact avec le sang ou les produits du sang, et enfin évitez tout contact sexuel avec une personne infectée.

Related posts

Pharyngite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dialyse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Soins d’orthodontie : se fier aux centres Excell Santé à Paris

administrateur