Image default
Santé

Pharyngite : définition, cause, symptômes, traitement

La pharyngite est l’inflammation du pharynx, au fond de la gorge. Il peut en résulter un mal de gorge, une irritation de la gorge et des difficultés pour déglutir.

Selon le centre médical de l’université du Maryland (University of Maryland Medical Center), la pharyngite est l’une des causes les plus fréquentes de consultation médicale (UMM, 2011). La plupart des cas de pharyngite surviennent lors des mois les plus froids de l’année.

Causes

Les maux de gorge sont la plupart du temps causés par un virus. Il arrive toutefois qu’ils soient la conséquence d’une infection bactérienne.

Les personnes les plus fréquemment exposées au rhume et à la grippe, tels que les professionnels de santé, ou les enfants en crèche ou garderie sont les plus susceptibles de développer une pharyngite. Les personnes souffrant d’allergies ou atteintes de fréquentes infections sinusales, ou les fumeurs passifs, sont les plus susceptibles de développer une pharyngite.

Infection virale

La pharyngite est, la plupart du temps, la conséquence d’une infection virale comme le rhume, la grippe ou la mononucléose. Les infections virales ne répondent pas aux antibiotiques et le traitement permet seulement de contribuer à soulager les symptômes.

Infection bactérienne

Il arrive également, bien que plus rarement, que la pharyngite soit la conséquence d’une infection bactérienne. Le traitement des infections bactériennes s’effectue au moyen d’antibiotiques. L’infection bactérienne de la gorge la plus fréquente est la pharyngite streptococcique, qui est causée par le streptocoque A. Une pharyngite bactérienne peut également être la conséquence d’une gonorrhée, chlamydia ou d’un corynebacterium.

Symptômes

Les symptômes qui accompagnent la pharyngite diffèrent en fonction de la pathologie sous-jacente.

En plus d’une gorge douloureuse, sèche ou irritée, un rhume ou une grippe peut être cause :

  • d’éternuements ;
  • d’écoulements nasaux ;
  • de maux de tête ;
  • de toux ;
  • de fatigue ;
  • de courbatures ;
  • de frissons ;
  • de fièvre (faible dans le cas du rhume, mais plus élevée en cas de grippe).

En plus d’une gorge endolorie, les symptômes de mononucléose incluent :

  • des ganglions lymphatiques enflés ;
  • de la fatigue ;
  • de la fièvre ;
  • des douleurs musculaires ;
  • une sensation générale de malaise ;
  • une perte d’appétit ;
  • des éruptions cutanées.

En plus de maux de gorge, une pharyngite streptococcique peut entraîner :

  • de difficultés pour déglutir ;
  • une rougeur de gorge accompagnée de points blancs ;
  • des ganglions lymphatiques enflés ;
  • une fièvre ;
  • des frissons ;
  • une perte d’appétit et des nausées ;
  • un goût inhabituel dans la bouche ;
  • une sensation générale de malaise.

Diagnostic

Si vous constatez des symptômes de pharyngite, votre médecin examinera votre gorge. Il recherchera des tâches blanches, gonflements et rougeurs. Votre médecin pourra également examiner vos oreilles et votre nez. Pour déceler des ganglions lymphatiques enflés, votre médecin palpera les deux côtés de votre cou.

Culture de prélèvements de gorge

Lorsque votre médecin soupçonne une pharyngite streptococcique, il effectuera un prélèvement dans votre gorge aux fins de culture. Un écouvillon est utilisé pour prélever un échantillon de sécrétions dans la gorge. La plupart des médecins peuvent effectuer un test streptococcique rapide dans leur cabinet. Celui-ci indiquera à votre médecin en quelques minutes si le test est positif au streptocoque. Votre médecin peut également faire parvenir l’écouvillon à un laboratoire pour une analyse streptococcique.

Analyses de sang

Si votre médecin soupçonne que la cause de votre pharyngite est différente, il pourra prescrire une analyse. Celle-ci suppose le prélèvement d’un petit échantillon de sang dans le bras ou la main, et sa transmission au laboratoire pour analyse. Une simple analyse de sang peut permettre de déterminer si vous êtes atteinte de mononucléose. Une formule sanguine peut être effectuée pour déterminer si vous êtes atteint(e) d’une infection d’un autre type. De multiples agents viraux et bactériens peuvent être à l’origine d’une pharyngite. Il s’agit notamment des suivants :

  • la rougeole ;
  • la varicelle ;
  • la diphtérie laryngienne (maladie infantile caractérisée par une toux aboyante) ;
  • la coqueluche.

Traitement

Si votre pharyngite est causée par une infection bactérienne, votre médecin prescrira des antibiotiques. Il est important que vous suiviez le traitement antibiotique jusqu’à son terme pour éviter que l’infection ne réapparaisse ou ne s’aggrave. Si votre pharyngite est causée par un virus, des soins à domicile peuvent contribuer à soulager les symptômes.

Les soins à domicile incluent :

  • la prise de médicaments en vente libre comme l’acétaminophène et l’ibuprofène, pour soulager la douleur et réduire la fièvre ;
  • la consommation d’une grande quantité de liquides pour prévenir la déshydratation ;
  • des bains de bouche avec une solution saline chaude ;
  • la prise de pastilles pour la gorge ;
  • l’utilisation de saturateurs ;
  • le repos jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

Prévention

Dans de nombreux cas, une hygiène adaptée permet de prévenir la pharyngite.

Pour prévenir la pharyngite :

  • évitez de partager aliments, boissons et ustensiles alimentaires ;
  • évitez les personnes malades ;
  • lavez-vous les mains fréquemment, en particulier avant de manger ou après avoir toussé ou éternué ;
  • en l’absence de savon et d’eau, utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool ;
  • évitez de fumer ou d’inhaler la fumée d’autrui.

Quand faut-il appeler le médecin ?

La plupart des cas de pharyngite peuvent être soignés avec succès à la maison. Certains symptômes nécessitent de consulter un médecin.

Consultez votre médecin si :

  • la durée de votre mal de gorge excède une semaine ;
  • vous êtes atteint(e) d’une forte fièvre ;
  • vos ganglions lymphatiques sont gonflés ;
  • vous développez des rougeurs cutanées.

Related posts

Abcès cérébral : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Options de traitement du TDAH : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les bonnes questions à poser à votre chirurgien esthétique

administrateur