Image default
Santé

Options de traitement du TDAH : définition, cause, symptômes, traitement

Bien qu’il n’existe aucun remède contre le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), il existe plusieurs options pouvant aider les personnes qui en souffrent à gérer efficacement leurs symptômes. Les traitements varient de l’intervention comportementale à la prescription de médicaments. La recherche a révélé que la seule administration de médicaments constitue une thérapie efficace contre le TDAH, mais une étude à grande échelle conduite par les NIMH (Instituts nationaux de santé mentale) aux États-Unis a trouvé qu’une combinaison de médicaments et de traitement comportemental était des plus efficaces pour gérer cette maladie.

Médicaments contre le TDAH

Selon la grande enquête nationale sur la santé des enfants, réalisée aux États-Unis en 2003, près de 2,5 millions de jeunes âgés de quatre à 17 ans (56 % de ceux qui avaient reçu un diagnostic de TDAH), recevaient un médicament contre le TDAH. C’est chez les enfants âgés de neuf à 12 ans que les médicaments sont le plus souvent utilisés contre cette maladie. Ces médicaments représentent souvent une réalité importante et difficile pour les parents d’enfants souffrant de trouble attentionnel. Pour découvrir quels médicaments sont sans danger et bons pour vous ou votre enfant, documentez-vous à leur sujet et parlez-en à votre médecin.

Stimulants du système nerveux central

Les stimulants du système nerveux central (SNC) sont les médicaments le plus fréquemment prescrits contre le TDAH. Bien que les scientifiques ne sachent pas exactement comment ces médicaments fonctionnent, ils pensent que leur action équilibre les taux de neurotransmetteurs (substances chimiques dans le cerveau), comme la dopamine, qui peuvent être instables chez le patient souffrant du trouble de l’attention. Les stimulants du SNC sont produits sous une variété de formes (pilule, capsule, liquide ou timbre cutané) et ils peuvent avoir une durée d’action courte, longue ou à libération prolongée. Les formes à longue durée d’action ou à libération prolongée permettent aux enfants de prendre le médicament une seule fois par jour avant l’école, ce qui leur évite d’aller voir l’infirmière scolaire pour recevoir une dose l’après-midi. Parents et médecins doivent décider ensemble quel médicament est le plus adapté à l’enfant et si ce dernier a besoin de médicament à l’école seulement ou aussi le soir et le week-end.

Les stimulants du SNC les plus connus comprennent :

  • Les stimulants à base d’amphétamine (Adderall, Dexedrine, Dextrostat)
  • Dextrométhamphétamine (Desoxyn)
  • Dextrométhylphénidate (Focalin)
  • Méthylphénidate (Concerta, Daytrana, Metadate, Ritalin)

Médicaments non stimulants

L’utilisation de médicaments non stimulants est souvent évaluée quand les stimulants n’ont pas été efficaces ou ont provoqué des effets secondaires intolérables. Quelques médicaments non stimulants pour traiter le TDAH :

  • Atomoxétine (Strattera)
  • Médicaments contre l’hypertension (comme la guanfacine – nom de marque Intuniv)
  • Antidépresseurs
  • Antipsychotiques atypiques

Traitements thérapeutiques contre le TDAH

Psychothérapie

La psychothérapie peut être utile pour faire parler l’enfant de ses sentiments vis-à-vis du trouble attentionnel, particulièrement quand l’enfant a atteint un certain âge. Le TDAH peut provoquer des problèmes avec les figures d’autorité et les pairs ; la psychothérapie peut aider les enfants à gérer ces relations convenablement. En psychothérapie, un enfant peut aussi explorer ses habitudes comportementales et apprendre comment adopter une bonne ligne de conduite en allant de l’avant. La thérapie familiale peut être idéale pour déterminer comment s’attaquer aux comportements perturbateurs.

Thérapie comportementale

La thérapie comportementale (TC) s’efforce d’apprendre à l’enfant comment mieux contrôler ses comportements et les modifier de façon appropriée. Souvent, l’enfant et ses parents ou enseignant(s) travaillent ensemble pour développer des stratégies permettant de gérer certaines situations et les comportements qui en résultent. Cela met souvent en jeu une forme quelconque de retour d’information permettant à l’enfant d’apprendre des comportements appropriés ; par exemple, il est possible de concevoir un système de récompenses sous forme de jetons pour renforcer les comportements positifs.

Formation en compétences sociales

La formation en compétences sociales peut parfois être utile quand un enfant a de grosses difficultés à fonctionner dans des situations sociales. Comme la TC, la formation en compétences sociales tente d’enseigner de nouveaux comportements appropriés, particulièrement ceux qui peuvent aider ces enfants à mieux jouer et étudier avec les autres. Par exemple, un thérapeute peut essayer de leur apprendre à attendre leur tour, à partager leurs jouets, à demander de l’aide ou à gérer les taquineries.

Groupes de soutien

Les groupes de soutien sont excellents pour aider les parents à entrer en contact avec d’autres parents qui peuvent partager des expériences, des préoccupations et des réussites similaires avec des enfants atteints du TDAH. Dans l’idéal, les groupes de soutien se réuniront régulièrement afin d’établir des relations et des réseaux de soutien. Le fait de savoir que vous n’êtes pas seul à gérer cette maladie peut vous apporter un soutien mental considérable. Les groupes de soutien peuvent aussi représenter une source importante de recommandations de spécialistes et de stratégies pratiques, particulièrement si le TDAH de votre enfant a été diagnostiqué récemment.

Formation en compétences parentales

Cette formation donne aux parents des outils et des techniques leur permettant de comprendre et gérer les comportements de leur enfant. Quelques techniques possibles :

  • Un système de points, ou autres, pour récompenser immédiatement un bon comportement ou un travail bien fait
  • Comment marquer un temps d’arrêt quand l’enfant devient trop turbulent ou incontrôlé. Pour certains enfants, leur retrait d’une situation stressante ou surexcitante peut les aider à apprendre comment réagir de façon appropriée la prochaine fois qu’elle se présentera.
  • Trouver le temps chaque semaine de partager une activité plaisante ou relaxante. Pendant cette activité, un parent devra rechercher des occasions d’indiquer à l’enfant ce qu’il fait bien et le complimenter sur ses forces et talents.
  • Structurer les situations de manière que l’enfant puisse réussir. Par exemple, ne permettre la présence que d’un ou deux camarades de jeu pour que l’enfant ne soit pas surexcité.
  • Des méthodes de gestion du stress comme la méditation, des techniques de relaxation et l’exercice physique

Interventions comportementales à la maison et à l’école

Organisation

L’une des principales préoccupations des parents d’un enfant atteint du TDAH est sa réussite scolaire, qui dépend énormément de l’organisation, une compétence que beaucoup de ces jeunes ont du mal à maîtriser. Des interventions simples, comme celles indiquées ci-dessous, peuvent aider considérablement.

  • Programmez. Établissez une routine quotidienne, du lever au coucher, en incluant du temps pour les devoirs et pour le jeu. Affichez le programme dans un endroit visible ; en cas de changement, indiquez-le le plus tôt possible.
  • Organisez les objets utilisés tous les jours. Les vêtements, cartables, fournitures scolaires et jouets doivent tous avoir un espace clairement identifié qui leur est réservé.
  • Utilisez des classeurs pour les devoirs. Insistez sur l’importance d’écrire les devoirs et de rapporter à la maison tout ce qui est nécessaire pour faire les devoirs.
  • Demandez s’il est permis d’utiliser un ordinateur en classe. Pour certains enfants ayant un trouble attentionnel, l’écriture est un obstacle à la réussite. Voyez si l’enseignant permettra à votre enfant d’utiliser un ordinateur en classe.

Renforcement positif

Les enfants atteints de TDAH reçoivent souvent des critiques de la part de figures d’autorité, ce qui les pousse à s’attendre à en recevoir plus. S’ils n’obtiennent que des réactions négatives sans jamais entendre de compliments, ils commenceront à penser qu’ils sont méchants . Quand l’enfant respecte les règles et se comporte bien, même si la situation semble anodine, félicitez-le et récompensez-le modérément pour augmenter son amour propre et renforcer son bon comportement de façon significative.

Activités parascolaires

Les enfants atteints du trouble de l’attention s’en sortent souvent très bien avec les activités comme le dessin, la musique, la danse ou les arts martiaux, où leur énergie peut être canalisée de façon créative et productive. Ces activités peuvent être une source de récompense pour ces enfants et peut aussi encourager la discipline mentale. Découvrez les intérêts de votre enfant, mais souvenez-vous de ne pas le forcer à participer à quoi que ce soit.

Related posts

CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les bonnes astuces pour perdre du poids rapidement

Odile

Introduction aux premiers secours : définition, cause, symptômes, traitement

Irene