Image default
Santé

Test de gravité spécifique de l’urine : définition, cause, symptômes, traitement

L’analyse d’un échantillon d’urine est une manière indolore pour le médecin d’évaluer l’état de santé du patient, ainsi que de détecter toute anomalie éventuelle. Lorsqu’un médecin prescrit un échantillon d’urine pour analyse, une part de l’examen peut consister à évaluer la densité (ou densité relative) des urines.

Essentiellement, la densité spécifique des urines a pour objet de comparer la densité des urines par rapport à celle de l’eau. Cette analyse rapide permet de déterminer le degré d’efficacité avec lequel les reins diluent les urines.

Si l’urine est trop concentrée, cela peut simplement indiquer que les reins ne fonctionnent pas correctement, ou bien que vous ne consommez pas suffisamment d’eau.

Utilisation

Les reins ont principalement pour fonction de déterminer la quantité de substances (glucose et électrolytes (sels), par exemple) qui vont rester dans le sang. Si votre organisme contient trop de ces substances, les reins ont vocation à les évacuer par les urines. Cependant, il arrive que les reins ne filtrent pas efficacement, que vous soyez déshydraté(e), ou que votre organisme évacue des nutriments qu’il ne devrait pas éliminer (le glucose, par exemple). C’est là que l’analyse de la gravité spécifique va aider le médecin à établir son diagnostic.

L’analyse de la gravité spécifique est utile lorsque le médecin estime que le patient pourrait bien être affecté de l’une des conditions suivantes :

  • déshydratation/hyperhydratation
  • insuffisance cardiaque ;
  • choc ;
  • diabète insipide (condition dans laquelle les reins ne parviennent pas à retenir (ou à conserver) l’eau) ;
  • insuffisance rénale,
  • infection rénale ;
  • infection des voies urinaires ;
  • hyponatrémie/hyper-natrémie (taux élevé ou faible en sodium).

Le médecin pourra éventuellement prescrire une analyse de la densité spécifique à plusieurs reprises en cours de journée, afin de déterminer la qualité de la filtration des reins.

Interventions

L’analyse de la densité spécifique des urines nécessite un échantillon d’au moins 30 à 60 cc. afin d’obtenir un résultat fiable. Le meilleur moment pour obtenir un échantillon est le matin au lever, lorsque l’urine est la plus concentrée.

Il est probable qu’un récipient stérile et des lingettes antibactériennes vous seront remis avant que vous n’alliez aux toilettes. Afin d’obtenir un échantillon de qualité optimale, utilisez la lingette pour nettoyer la zone autour de l’urètre afin de réduire le risque de contamination de l’échantillon par des bactéries.

Urinez un peu, puis placez le récipient sous le flux d’urine (en milieu de jet) afin de recueillir un échantillon suffisamment important pour l’analyse. Après avoir recueilli l’urine voulue, vous pouvez finir d’uriner dans les toilettes.

Votre prestataire de soins de santé va probablement transmettre l’échantillon d’urine au laboratoire. Afin de veiller à la fiabilité des résultats, l’échantillon doit être analysé relativement rapidement. Le laboratoire va utiliser un appareil spécial du nom de réfractomètre (ou détecteur réfractométrique) qui projette la lumière dans un échantillon afin d’en déterminer sa densité. Cet appareil est jugé plus fiable que de recourir à une bandelette réactive. Dans le cadre du test sur bandelette, une bandelette réactive est placée dans l’urine et la gravité spécifique est déterminée à partir de son niveau de flottaison ou de plongée.

Résultats

Pour comprendre ce que signifie la concentration d’urine, pensez à la couleur de vos urines quand vous n’avez rien bu depuis un long moment. La coloration de l’urine est sombre et généralement la gravité spécifique supérieure. Par contre, lorsque vous êtes bien hydraté(e), votre urine est de couleur claire et la gravité spécifique est généralement plus faible. La mesure de la gravité spécifique des urines est supposée plus précise que la détermination de la concentration globale des urines à partir de sa coloration.

Le résultat chiffré effectif que le médecin va étudier est le rapport de densité de vos urines par rapport à la densité de l’eau. Autrement dit, la densité spécifique de l’eau elle-même est en général de 1.000.

En principe, si vos reins fonctionnent normalement, la gravité spécifique de l’urine s’inscrit entre 1.002 et 1.030. Cependant, si la gravité spécifique est supérieure à 1.010, ce résultat peut signaler une légère déshydratation. Plus le nombre est élevé, plus la déshydratation est importante.

Si la gravité spécifique des urines est élevée, il est possible que vos urines présentent une teneur en substances autres plus élevée que la normale. Il s’agit notamment de glucose, de protéines, de bilirubine, de globules rouges, globules blancs, de cristaux, ainsi que de bactéries. Si la gravité spécifique de vos urines est supérieure à 1,035, l’échantillon est soit contaminé, soit il contient une teneur élevée en glucose.

Votre médecin va faire appel aux résultats obtenus à partir de l’analyse de la gravité spécifique des urines, ainsi que des résultats d’autres analyses pour établir ses conclusions, ainsi que, éventuellement, son diagnostic. Si les résultats de la gravité spécifique de vos urines sont anormaux, ils peuvent indiquer l’une des conditions suivantes :

  • un excès de substances dans le sang ;
  • des maladies rénales ;
  • une infection (par exemple, une infection bactérienne des voies urinaires).

Ce type d’analyse d’urine comprend également d’autres éléments, notamment la concentration en diverses cellules (par exemple des globules blancs, ce qui indique une infection, ou bien du glucose, ce qui signale une intolérance au glucose ou du diabète.

Effets secondaires

L’analyse de la gravité spécifique des urines implique des mictions normales et ne présente aucun effet secondaire nocif. Cependant, si vous souffrez d’une infection des voies urinaires, vos mictions seront douloureuses (de la gêne à la brûlure). En cas de gêne à la miction ou d’effet secondaire inattendu, il est toujours préférable de consulter un médecin.

Related posts

Quand prendre une tisane de CBD 

Emmanuel

Focus sur la crise cardiaque

Tamby

Taux d’acide urique (analyse d’urine) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene