Image default
Santé

Hernie hiatale : définition, cause, symptômes, traitement

On parle de hernie hiatale lorsque la partie supérieure de votre estomac essaie de sortir par votre diaphragme et votre poitrine.

Le diaphragme est un grand muscle qui sépare votre abdomen de votre poitrine. Vous utilisez ce muscle pour mieux respirer. Normalement, votre estomac est en dessous du diaphragme. Néanmoins, chez les personnes ayant une hernie hiatale, une portion de l’estomac exerce une pression sur le muscle. L’ouverture par laquelle il essaie de passer s’appelle l’hiatus.

Cette pathologie se manifeste la plupart du temps chez les personnes de plus de 50 ans. Selon l’Association de sensibilisation sur le cancer de l’œsophage (Esophageal Cancer Awareness Association, ECAA), cette pathologie affecte jusqu’à 60 pour cent des personnes avant leur soixantième anniversaire.

Causes

La cause exacte de beaucoup de hernies hiatales n’est pas connue. Chez certaines personnes, les tissus musculaires peuvent être affaiblis par une lésion ou toute autre blessure. C’est à cause de cette faiblesse que votre estomac essaie de pousser votre diaphragme.

Une autre cause contribue également à provoquer une hernie : c’est le fait d’exercer une pression excessive sur les muscles situés autour de votre estomac. Ceci peut se produire dans les cas suivants :

  • toux
  • vomissement
  • efforts pendant la défécation
  • soulèvement d’objets lourds

L’hiatus de certaines personnes est anormalement gros depuis leur naissance. C’est pour cette raison que leur estomac peut faire saillie plus facilement.

Facteurs pouvant augmenter votre risque de développer une hernie hiatale :

  • obésité
  • vieillissement
  • tabagisme

Types

Il existe généralement deux types de hernie hiatale : hernie hiatale de type glissant et hernie hiatale fixe ou paraœsophagienne.

Hernie hiatale de type glissant

Ceci est le type de hernie le plus courant. On parle de hernie glissante lorsque votre estomac et votre œsophage glissent dans votre poitrine et en ressortent par l’hiatus. Les hernies glissantes ont tendance à être de petite taille. Elles ne produisent généralement pas de symptômes et ne nécessitent pas forcément de traitement.

Hernie hiatale fixe

Ce type de hernie n’est pas aussi courant. On l’appelle également hernie paraœsophagienne.

Les hernies fixes sont caractérisées par le fait qu’une partie de votre estomac pousse le diaphragme et demeure à cet endroit. La plupart des cas ne sont pas graves. Cependant, dans ce cas de figure, le risque est que le sang ne circule plus jusqu’à l’estomac. Si ce risque se concrétisait, cela pourrait causer des dommages graves et serait considéré comme un cas d’urgence médicale.

Symptômes

Il est rare que les hernies hiatales (mêmes fixes) présentent des symptômes. Si toutefois certains symptômes se manifestent, ils sont généralement causés par l’acide, la bile ou l’air qui entre dans votre œsophage. Symptômes courants :

  • brûlures d’estomac qui empirent lorsque vous vous allongez ou vous penchez
  • douleur thoracique
  • trouble de la déglutition
  • éructation

Urgences médicales

Une obstruction ou une hernie étranglée peut empêcher le sang d’aller jusqu’à l’estomac. Ceci est considéré comme une urgence médicale. Contactez votre médecin si vous constatez l’un quelconque des symptômes suivants :

  • nausée
  • vomissement
  • incapacité à faire sotir des gaz ou à aller à la selle

Ne partez pas du principe qu’une douleur ou une gêne au niveau de la poitrine provient forcément d’une hernie hiatale. Une telle douleur ou gêne pourrait aussi être un signe de problème cardiaque ou d’ulcère gastroduodénal. Il est important de consulter votre médecin. Seuls des examens médicaux pourront identifier la cause des symptômes.

Reflux gastro-œsophagien pathologique (GERD) et hernies hiatales

Reflux gastro-œsophagien pathologique (GERD) et hernies hiatales

Le reflux gastro-œsophagien pathologique survient lorsque des aliments, des liquides et de l’acide dans votre estomac remontent dans l’œsophage. Ceci peut causer des brûlures d’estomac ou de la nausée après les repas. Il est courant pour les personnes souffrant d’une hernie hiatale d’avoir un reflux gastro-œsophagien pathologique. Néanmoins, il serait faux d’en déduire que l’un ou l’autre de ces troubles entraîne forcément l’autre. Vous pouvez tout à fait avoir une hernie hiatale sans avoir de reflux gastro-œsophagien pathologique, et inversement.

Diagnostic

Plusieurs examens peuvent être effectués pour diagnostiquer une hernia hiatale.

Radiographie au baryum

Votre médecin peut vous demander de boire une solution barytée avant d’effecturer une radiographie. Cette radiographie permet de voir clairement la partie supérieure de votre tube digestif sous forme de silhouette. Grâce à cette image, votre médecin peut voir précisément où se trouve votre estomac. S’il fait saillie dans votre diaphragme, vous avez une hernie hiatale.

Endoscopie

Votre médecin peut introduire un tube mince muni d’une caméra dans votre gorge pour visualiser l’œsophage et l’estomac. Ainsi, il pourra voir si votre estomac fait pression sur votre diaphragme ou non. Toute strangulation ou obstruction sera également visible.

Traitement

La plupart des cas de hernies hiatales n’ont pas besoin d’être traités. Le traitement est généralement déterminé par la présence de symptômes. Si vous avez des reflux acides et des brûlures d’estomac, vous pouvez bénéficier de plusieurs options de traitement :

Médicaments

  • antiacides en vente libre pour neutraliser l’acide dans l’estomac
  • antihistaminiques H2 en vente libre ou sur ordonnance pour réduire la production d’acide
  • inhibiteurs de la pompe à protons en vente libre ou sur ordonnance pour empêcher la production d’acide, afin de laisser le temps de guérir à votre œsophage

Chirurgie

Si les médicaments ne produisent pas l’élimination des symptômes, il se peut que vous deviez vous faire opérer de votre hernie hiatale. Toutefois, une opération n’est pas souvent recommandée.

Certaines opérations peuvent être effectuées pour :

  • renforcer les muscles de l’œsophage qui ont été affaiblis
  • remettre votre estomac en place et rétrécir votre hiatus

L’intervention chirurgicale peut être exécutée par le biais d’une incision standard dans la poitrine ou l’abdomen. Néanmoins, il est également possible d’avoir recours à la laparoscopie pour raccourcir le temps de récupération après l’opération.

Les hernies peuvent revenir, même après une opération. Vous pouvez réduire ce risque en :

  • maintenant un poids santé
  • vous faisant aider lorsque vous avez des choses lourdes à porter
  • éviter de forcer sur vos muscles abdominaux

Modifications

Modifications

La plupart des symptômes liés aux hernies hiatales sont causés par des reflux acides. Par conséquent, le fait de modifier votre régime alimentaire peut réduire vos symptômes, en mangeant par exemple des repas plus légers plusieurs fois par jour au lieu de trois repas copieux. Il est également conseillé de ne pas manger juste avant d’aller vous coucher.

Certains aliments sont connus pour augmenter le risque de brûlures d’estomac. Évitez :

  • les aliments épicés
  • le chocolat
  • les produits dérivés de la tomate
  • la caféine
  • les oignons
  • les agrumes
  • l’alcool

Autres moyens de réduire vos symptômes :

  • arrêtez de fumer
  • surélevez votre tête de lit d’au moins 15 centimètres
  • évitez de vous pencher ou de vous allonger après manger

Prévention

Vous ne pourrez jamais être sûr d’éviter totalement le développement d’une hernie hiatale. Néanmoins, pour ne pas faire empirer les choses, vous pouvez :

  • perdre les kilos que vous avez en trop
  • ne pas faire d’efforts pendant la défécation
  • vous faire aider lorsque vous soulevez des objets lourds
  • éviter les ceintures serrées et certains exercices abdominaux

Related posts

Urticaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thyroïdectomie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sommier électrique à plots : ses atouts pour le corps

Tamby