Image default
Psychologie

Comment vaincre sa timidité ? Nos conseils !

Voici quelques conseils pour ne plus être timide. Cet article vous explique les différents types de timidités (maladive ou amoureuse) et comment les vaincre. Il vous aidera à prendre confiance en vous notamment pour séduire.

Comment ne plus être timide ?

La timidité peut être maladive mais pas une maladie.

Beaucoup de personne considère la timidité comme une maladie car elle est considérée comme un coup du sort. « Je suis timide, c’est comme ça je ne peux rien y faire« . Et même les personnes qui la perçoivent la voient ainsi. Pourtant, il est possible de vaincre la timidité et de retrouver confiance en soi. Que cela soit dans la vie de tous les jours ou pour séduire, la timidité est un boulet qui vous ralenti considérablement.
Nous allons d’abord nous attarder à bien comprendre ce qu’est la timité avant de vous expliquez comment la vaincre. En effet, si vous n’arrivez pas à comprendre la nature même de la timidité, vous n’arriverez pas à la surmonter.

Elle se manifeste de différentes façon : rougissement, peur, tremblement, boule au ventre…etc… La timidité paralyse et gêne terriblement sa victime. Elle la ralentie considérablement dans sa capacité à créer du lien social et donc à s’intégrer avec les autres. Le rêve sera alors de pouvoir parler en public, exprimer pleinement ses opinions ou savoir s’imposer. Il en est de même en amour. Vous aimeriez pouvoir aborder une fille dans la rue sans gêne, lui proposer un rencart, sans avoir une boule au ventre qui vous donne envie de vomir ou exprimer ce que vous ressentez.

vaincre sa timidité

Définition de la timidité :

Qu’est que la timidité ? La timidité est une introversion. Cela ne peut paraître pas très clair mais cela veut dire que c’est un stress généré par soi même. Celui-ci survient quand on se croît dans une situation de danger alors que ce n’est pas le cas. Quand vous êtes face à une fille durant un rencart, vous ressentez un stress énorme et pourtant, votre vie n’est pas en danger.

Tout est donc une question de perception de son environnement. Une personne timide est ultra-sensible émotionnellement ce qui fait qu’elle perçoit des situations à risque là où il n’y en a pas. A l’opposé, des personnes plus désinhibées prennent plus de risques et cherchent la nouveauté. Ils n’ont pas peur d’explorer des territoires inconnus et de s’exposer aux yeux des autres.

Il ne faut pas croire que cela sont meilleurs que les timides. En effet, les personnes qui plus réservées prennent le temps de réfléchir pour analyser les problèmes qu’ils rencontrent pour les régler de façon plus efficace. Un timide est plus posé et en quête de sens. C’est une forme de sagesse aussi. Cela signifie que votre défaut est aussi une qualité qui va vous aider à le surmonter !

 

vaincre sa timidité

Les différents types de timidité :

  • La peur de l’échec et de ne pas être à la hauteur : c’est la peur de ne pas réussir, de ne pas atteindre un objectif.
  • La peur de se dévoiler et de se montrer aux yeux des autres : c’est la peur de parler face à d’autres personnes.
  • La peur du regard des autres et du jugement d’autrui : c’est la peur d’être considéré comme inférieur par les autre.
  • La peur de s’affirmer : c’est la peur de dire non et de s’imposer.

Il est possible que vous ayez souffriez de toutes ou d’une de ces formes de timidité. L’idée est que vous puissiez bien identifiés le ou les types de timidité qui vous correspondent avant d’y faire face.

Ne pas confondre timidité et « traumatisme social » :

Il est essentiel de bien faire la différence entre la timidité et l’agoraphobie (la peur des autres, la peur de vivre en société). En effet, la phobie sociale est plutôt la résultante d’événements précis comme une enfance difficile, des humiliations à répétitions ou des parents trop autoritaires. Une personne victime de la phobie sociale n’a pas spécialement envie d’entrer en contact avec les autres contrairement au timide qui a la volonté de tisser des liens. A vous de savoir si dans votre comportement en communauté, vous avez tendance à fuir les autres ou plutôt à chercher à faire connaissance.

vaincre sa timidité

Reconnaître sa timidité :

Une fois que vous avez identifié le ou les types de timidité, il est essentiel d’accepter que l’on est une personne timide. Que cela soit pour séduire une fille ou dans sa vie de couple. Vous êtes une personne introvertie et alors ? Chacun à ses traits de caractères et de personnalité qu’il peut améliorer. Par ailleurs, ce n’est pas un choix, cela fait parti de ce que vous êtes. Il ne sert donc à rien de se lamenter sur son sors et de penser que vous êtes nul et que les autres vous perçoivent ainsi.

Assumer ce que l’on est ce n’est pas non plus s’imposer. Les timides qui souhaitent se dépasser en font parfois trop. Ils cherchent à s’imposer en montrant leur supériorité dans un domaine. Ne sachant pas dans quelle mesure il doit marquer leur présence au sein d’un groupe, ils en font de trop. Cela leur permet aussi de masquer leur timidité.

Or, adopter une attitude de dominant peut vous jouer des mauvais tours. Quand un timide se voit confier le rôle de leader, sa peur de ne pas être à la hauteur le pousse à jouer le supérieur autoritaire. De ce fait, il donne une mauvaise image auprès de ces collaborateurs de  ses proches. En effet, au lieu d’adopter une relation basée sur la réflexion et le compromis, il reste sur son attitude de leader. Ce n’est donc pas toujours la timidité elle-même qui peut être gênante mais la façon dont elle est appréhender. On comprend mieux l’importance de l’accepter et de ne pas la nier.

vaincre sa timidité

Améliorer sa confiance et son estime de soi :

Quand on est timide, on doit travailler sur l’image que l’on a de soi même: l’estime de soi. Les personnes timides ont toujours peurs de ne pas être à la hauteur. Quand on les interroge lors d’une discussion, ils croient qu’on les perçoit comme des personnes savantes. Par conséquent, ils se mettent une pression. Ils sont beaucoup trop exigent envers eux-même. Ils croient qu’on attend beaucoup plus de lui.

Donc soit ils en font de trop comme vu précédemment, soit ils vont rester en retrait. Ils auront peurs que leurs idées ne soient pas assez pertinentes pour les autres. « Je ne préfère rien dire que de me tromper« . Pourtant, dans une discussion, tout le monde donne son avis, bon ou mauvais et chacun s’enrichit en échangeant avec les autres. C’est tout l’intérêt de prendre le risque de se tromper. Le plus important n’étant pas d’avoir la meilleure idée mais de contribuer, de proposer, de participer.

Il n’y a pas de confrontation et de rapports de force dans une relation humaine normalement. La personne timide doit comprendre que c’est avant tout la découverte de l’autre et le partage de ce que l’on est qui rend une discussion intéressante. L’objectif n’est pas de se faire tout de suite des amis pour la vie mais déjà de rencontrer. Ensuite, il peut y avoir des points communs, des affinités et une bonne entente. Et si ce n’est pas le cas, tant pis, la vie ne s’arrête pas à une rencontre.

vaincre sa timidité

Faire face au stress et la nervosité de la timidité :

Contre la peur de créer un premier contact :

Nous l’avons mentionné précédemment. Une personne timide se sent souvent en danger alors qu’il n’y en a pas vraiment. Par exemple, lors d’un rencart, il peut ressentir tous les symptômes d’une peur : angoisse, nervosité, boule au ventre…etc… alors que sa vie n’est pas menacée. Alors comment faire face à ces problèmes qui vous gâchent la vie pour rien ? La solution consiste à s’exposer de façon progressive aux situations qui vous angoissent. Il s’agit donc de vous challenger vous même, de mettre en place des épreuves qui vont vous aider à progresser. Ne vous fixer pas de grand objectif et surtout, peu importe le résultat, ces défis ne sont que des tests.

Par exemple, si vous n’arrivez pas à aborder les filles, tenter juste de dire bonjour à une fille dans une soirée. Vous vous approchez d’elle au bar par exemple et vous lui dite « bonsoir ! » Si elle vous répond ce sera déjà un bon point. Ensuite vous pouvez aborder une autre fille et la lancer sur un sujet de discussion en rapport avec la soirée. « Salut, excuse moi qu’est ce que tu bois ça à l’air pas mal« ,  » Salut, t’es une amie de …..(organisateur de la soirée) ? ». Enchaîner alors et présentez vous. Bref, créer des petits paliers à franchir à chaque fois que vous le sentez.

N’oubliez pas que chaque réussite, aussi modeste soit elle est en réalité une véritable avancée. Soyez en fier. Faire disparaître sa timidité ne se fait pas du jour au lendemain. C’est justement une série de petite réussite qui va en faire une grande. N’oubliez pas non plus qu’un coach ou un psychologue peut vous accompagner et vous servir de soutient. Il prendra le recul sur votre situation pour vous guider et fixer ces fameux objectifs.

vaincre sa timidité

Contre la peur de la révélation de soi :

Rappelons que la peur de la révélation de soi c’est lorsque l’on a peur de s’affirmer. Il existe des activités qui aident, toujours de manière progressive, à atténuer les angoisses voire à les faire totalement disparaître. Le théâtre, la danse ou encore le chant sont de bons moyens. Ils aident tous les deux à maîtriser ses émotions et à les exprimer.

Cependant, il n’y a pas de remèdes miracles. Chaque personne est différente et il n’y pas de solution universel. Le plus important est de choisir une activité où l’on se sent le plus à l’aise ou avec laquelle on a le plus d’affinités. Les activités collectives sont encore plus bénéfiques car tout le monde est à égalité. Même si au début vous êtes intimidé pour danser au sein d’une troupe ou pour chanter au sein d’une chorale, le fait que tout le monde fasse comme vous fera rapidement disparaître votre timidité.

Related posts

Pourquoi devons-nous honorer nos morts ?

administrateur