Santé

Psychose : définition, cause, symptômes, traitement

Une psychose est un trouble mental caractérisé par la perte du contact avec la réalité, qui se traduit par l’incapacité à organiser pensées et émotions de manière rationnelle.

Les personnes qui souffrent de psychose sont sujettes à des délires (idées fausses) et/ou à des hallucinations (elles entendent des choses qui n’existent pas). Ces symptômes sont considérés comme positifs ; tandis que les symptômes négatifs regroupent plutôt une perte de motivation et un isolement social.

Ces symptômes peuvent être effrayants et ainsi pousser la personne qui en souffre à se faire du mal ou à faire du mal aux autres. Il est important de voir un médecin immédiatement si vous pensez avoir des symptômes de psychose ou si vous pensez que quelqu’un dans votre entourage en souffre.

La psychose touche trois personnes sur cent. Elle se déclare généralement chez les jeunes adultes, mais elle peut survenir à tout moment.

Symptômes

Stade précoce :

  • difficulté à se concentrer
  • humeur dépressive
  • sommeil perturbé (la personne touchée dort trop ou pas assez)
  • anxiété
  • suspicion
  • repli sur soi-même (la personne touchée évite ses amis et sa famille)
  • pensées ou convictions inhabituelles et devenant constantes

Stade plus avancé :

  • idées délirantes
  • hallucinations
  • propos incohérents (la personne touchée passe d’un sujet à l’autre de manière erratique)
  • dépression
  • anxiété
  • pensées ou actions suicidaires
  • difficulté à se prendre en main

Idées délirantes et hallucinations

Idées délirantes et hallucinations

Un délire est une fausse idée ou impression qui pousse la personne touchée à être convaincue de quelque chose qui est contraire à la réalité et à la vérité générale. Les délires peuvent être associés à la paranoïa, à la mégalomanie ou à la somatisation.

Les personnes souffrant de paranoïa auront l’impression d’être suivis alors qu’elles ne le sont pas et de recevoir des messages secrets dans les médias qui leur sont adressés personnellement. Un mégalomane aura une image exagérée de son importance. La somatisation pousse une personne à croire qu’elle est en phase terminale d’une maladie grave alors qu’elle est en parfaite santé.

Hallucinations

Une hallucination est une perception sensorielle sans présence d’un stimulus extérieur. Ceci signifie que la victime d’une hallucination pourra voir, entendre, ressentir ou sentir quelque chose qui n’est pas présent. Par exemple, elle verra des choses qui n’existent pas ou entendra des gens parler quand elle est seule.

Les délires et les hallucinations semblent réelles à la personne qui les vit.

Causes

Chaque cas de psychose est différent, et la cause exacte n’est pas toujours totalement claire. Il existe cependant certaines maladies qui peuvent entraîner une psychose. Plusieurs facteurs peuvent également déclencher ce trouble, comme la consommation de drogues, le manque de sommeil et autres facteurs environnementaux. De plus, certaines situations peuvent entraîner des types de psychose spécifiques (voir Types de psychoses ci-dessous).

Maladies

Maladies pouvant causer une psychose :

  • maladies cérébrales comme la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington et certains troubles chromosomiques
  • kystes ou tumeurs au cerveau
  • démence (notamment la maladie d’Alzheimer)
  • VIH, syphilis et autres infections qui attaquent le cerveau
  • certains types d’épilepsie
  • accident vasculaire cérébral (AVC)

Causes environnementales

Une psychose peut être déclenchée par la consommation d’alcool et l’usage de drogues illégales, y compris des stimulants comme la méthamphétamine et la cocaïne. Les drogues hallucinogènes comme le LSD (acide) poussent souvent les personnes qui les consomment à croire qu’elles voient des choses qui ne sont pas réellement là, mais l’effet est temporaire. Les gens qui ne dorment pas suffisamment pendant de longues périodes peuvent ressentir certains symptômes d’une psychose. Certains médicaments sur ordonnance comme les stéroïdes et stimulants peuvent également déclencher de tels symptômes.

Risques

Il est actuellement impossible d’identifier avec précision les personnes qui sont susceptibles de développer un trouble psychotique. Cependant, des études ont montré que les facteurs génétiques jouent un rôle important.

Dans le cas de jumeaux, si l’un des deux développe une psychose, le deuxième a 50 pour cent de chances d’en développer une aussi. Les personnes ayant dans leur famille un parent proche (parents ou frères et sœurs) qui a un trouble psychotique est plus susceptible de développer un trouble psychotique.

Les enfants nés avec une mutation génétique appelée le syndrome de la délétion 22q11 courent un risque plus important de développer un trouble psychotique, en particulier la schizophrénie.

Types

Certains types de psychoses se déclenchent dans des circonstances ou conditions particulières.

Psychose réactive brève

Un stress personnel extrême comme le décès d’un membre de la famille peut déclencher des symptômes d’une psychose. Les symptômes de la psychose réactive brève disparaissent généralement en quelques jours.

Psychose associée à l’usage de drogue ou à la consommation d’alcool

L’usage de drogues et la consommation d’alcool peuvent quelquefois entraîner des symptômes d’une psychose. Ces symptômes peuvent disparaître immédiatement lorsque l’effet de l’alcool ou des drogues est passé, mais ce n’est pas toujours le cas. Les personnes dépendantes de l’alcool et/ou certaines drogues peuvent avoir des symptômes psychotiques si elles cessent brutalement de consommer les substances dont elles sont dépendantes.

Psychose organique

Un traumatisme crânien ou une maladie qui affecte le cerveau, comme la maladie de Parkinson, peut également entraîner la survenance de symptômes d’une psychose.

Troubles psychotiques

Troubles psychotiques

Les types de psychoses suivants sont appelés des troubles psychotiques. Ils peuvent être déclenchés par un facteur de stress, l’usage de drogues ou la consommation d’alcool, une blessure ou une maladie, ou ils peuvent se manifester sans raison apparente.

Trouble bipolaire

Lorsqu’on dit qu’une personne est bipolaire, ceci signifie que ses humeurs peuvent passer de l’humeur la plus positive à l’humeur la plus négative. Lorsque cette personne est d’une humeur très positive, elle peut présenter des symptômes d’une psychose. Elle se sentira extrêmement bien et se croira dotée de super pouvoirs. Lorsqu’elle est d’humeur dépressive, la personne peut avoir des symptômes psychotiques qui la rendent en colère, triste ou effrayée. Ces symptômes incluent le fait de penser que quelqu’un essaie de lui faire du mal.

Trouble délirant

Une personne souffrant de trouble délirant affirmera l’existence de choses qui ne sont pas réelles.

Dépression psychotique

Il s’agit d’un type de dépression majeure associée à des symptômes psychotiques.

Schizophrénie

La schizophrénie est une psychose qui dure plus que six mois. Il s’agit d’une maladie à vie.

Diagnostic

La psychose est diagnostiquée par le biais d’une évaluation psychiatrique. Ceci signifie qu’un médecin surveillera le comportement de la personne concernée et lui posera des questions sur ce qu’elle ressent. Des examens médicaux et des radios peuvent être utilisées afin de déterminer si une maladie sous-jacent est la cause des symptômes ou non.

Enfants et adolescents

Enfants et adolescents

Un grand nombre de symptômes psychotiques sont totalement normaux chez les jeunes adultes. Par exemple, un ado aura peut-être soudainement besoin de dormir plus en réaction à certains changements hormonaux. Les jeunes enfants ont souvent des amis imaginaires à qui ils se confient. Si vous vous inquiétez et pensez qu’un enfant ou ado de votre entourage souffre d’une psychose, décrivez le comportement de cette personne à un médecin.

Traitement

Le traitement de la psychose implique une combinaison de médicaments et de thérapie. La plupart des gens se débarrassent de leur psychose grâce au traitement.

Tranquillisation rapide

Quelquefois, les personnes souffrant d’une psychose peuvent devenir agitées et risquent de se faire du mal ou de blesser d’autres personnes. Dans ces cas-là, il peut être nécessaire de les calmer rapidement. Cette méthode est appelée la tranquillisation rapide. Un médecin ou un membre du personnel des urgences administrera un médicament liquide ou une dose à action rapide pour détendre le patient avec effet immédiat.

Médicaments et traitements

Les symptômes de la psychose peuvent être contrôlés par des médicaments appelés antipsychotiques. Ces médicaments permettent de réduire les hallucination et les délires, et aident les malades à organiser leurs pensées. Le type de médicaments prescrit dépendra des symptômes que vous subissez. Dans de nombreux cas, les personnes n’ont besoin d’antipsychotiques que pendant une période de courte durée pour contrôler leurs symptômes. En revanche, les schizophrènes devront probablement se faire traiter toute leur vie.

Thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale implique des rendez-vous réguliers avec un professionnel de la santé mentale dans le but de modifier le mode de pensées et le comportement de la personne touchée. Cette approche a prouvé une certaine efficacité pour aider les patients à adopter des changements permanents et à gérer efficacement leur maladie.

Complications

La psychose ne présente pas de complication médicale. Cependant, si elle n’est pas traitée, il peut être difficile pour la personne souffrant de ce trouble de prendre soin d’elle-même. Ceci pourrait entraîner d’autres maladies qui ne seraient pas traitées.

Rétablissement

La plupart des personnes ayant une psychose seront guéries après un traitement approprié. Même dans des cas sévères, la combinaison médicaments et thérapie peut aider les malades à retrouver une vie normale.

Related posts

4 astuces pour bien prendre soin de votre corps

Emmanuel

Cheveux secs, ou sécheresse capillaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le comparateur en ligne pour les mutuelles est toujours indispensable

Journal