Image default
Non classé

Grippe porcine (virus de la grippe A(H1N1)) : définition, cause, symptômes, traitement

La grippe porcine, également désignée virus de la grippe A(H1N1), a fait les gros titres en 2009, lorsqu’elle a été reconnue comme une pandémie (Dandagi & Byahatti, 2011). Les pandémies sont des maladies contagieuses affectant des individus dans le monde entier ou sur divers continents en même temps. La présence du virus H1N1 a été constatée dans 74 pays. (Dandagi & Byahatti, 2011).

Le virus H1N1 est extrêmement contagieux et se répand très rapidement. Un simple éternuement peut propulser dans l’air des milliers de germes. Il survit sur des surfaces telles qu’une table ou une poignée de porte.

Le virus de la grippe A(H1N1) cause de multiples symptômes proches de ceux de la grippe ordinaire. Le diagnostic peut être effectué en analysant un échantillon de mucus prélevé dans le nez ou la gorge à l’aide d’un coton-tige. Le Tamiflu, médicament par voie orale, est le traitement recommandé de la grippe porcine.

Il existe également des vaccins injectables ou par spray nasal destinés à prévenir la grippe porcine. Le meilleur moyen de faire face à la grippe porcine réside dans sa prévention. Il est important de se laver soigneusement les mains pour éviter de répandre le virus, et de se tenir à distance des personnes infectées afin de limiter la transmission interpersonnelle.

Risques

La grippe porcine sort de l’ordinaire car elle n’affecte pas le même groupe d’âge que le rhinovirus (grippe ordinaire). La maladie touche avant tout les jeunes adultes. Elle est inhabituelle car la plupart des virus grippaux attaquent avant tout les personnes âgées ou les très jeunes. Il est possible que les personnes âgées soient protégées par une exposition antérieure à la grippe.

Autres facteurs de risque de la grippe :

  • affaiblissement du système immunitaire (découlant d’une maladie telle que le SIDA) ;
  • grossesse ;
  • antécédents d’infection.

Causes

La grippe porcine est causée par une souche de grippe qui infecte d’ordinaire uniquement les porcs. À la différence du typhus, qui peut être transmis par des poux ou tiques, le principal mode de transmission n’est pas du porc à l’homme, mais de personne à personne.

La grippe porcine est très contagieuse. La maladie se transmet par la salive et les particules de mucus. Celles-ci peuvent être diffusées par :

  • éternuement ;
  • toux ;
  • contact avec une surface contaminée suivi d’un contact avec les yeux ou le nez.

Symptômes

Les symptômes de la grippe porcine sont très proches de ceux de la grippe ordinaire. Il s’agit notamment des suivants :

  • frissons ;
  • fièvre ;
  • toux ;
  • maux de gorge.

Diagnostic

Le diagnostic est établi par prélèvement d’un échantillon de fluide de la personne présentant les symptômes de la grippe porcine. Un médecin ou infirmier peut prélever un échantillon à l’aide d’un coton-tige.

Celui-ci sera analysé à l’aide de diverses techniques génétiques et de laboratoire, afin d’identifier les types spécifiques de virus.

Traitement

En 2009, les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont recommandé aux soignants en contact avec la grippe porcine, ou avec des cas potentiels de grippe porcine, de prendre des précautions particulières. Précaution à prendre contre l’infection :

  • porter des gants et/ou une blouse ;
  • utiliser une protection oculaire ;
  • porter un masque facial de protection.

Lorsqu’un cas de grippe aviaire est avéré, les patients doivent être isolés afin d’empêcher la diffusion du H1N1.

Au cours de la pandémie de grippe aviaire, des scientifiques ont été à même de produire un vaccin. Le vaccin peut être administré par injection ou spray nasal.

Les effets secondaires sont marginaux. Il peut notamment s’agir :

  • de fièvre ;
  • de courbatures ;
  • d’une légère douleur sur le site de l’injection.

Le traitement recommandé de la grippe aviaire est un médicament oral (Tamiflu). L’oseltamivir, commercialisé sous le nom de Tamiflu, est un antiviral utilisé pour traiter les infections grippales. Ce médicament, de même que, dans certains cas, le zanamivir (Relenza), n’est pas utilisé comme traitement préventif de la grippe aviaire, mais pour traiter les personnes ayant été exposées à la grippe aviaire au cours des 48 heures précédentes, ou susceptibles d’être porteuses de la grippe aviaire. Le vaccin est une mesure préventive.

Pronostic

Il arrive que la grippe porcine soit mortelle. La plupart des patients qui décèdent de la grippe porcine sont atteints d’une pathologie sous-jacente (VIH/SIDA, etc.). La plupart des personnes atteintes de la grippe porcine se rétablissent et peuvent espérer reprendre une vie normale.

Prévention

Mesures simples de prévention de la grippe porcine (en plus de la vaccination contre la grippe) :

  • se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, ou avec un désinfectant pour les mains ;
  • ne pas se frotter le nez, la bouche ou les yeux car le virus peut survivre sur les téléphones, tables, etc. ;
  • les personnes malades doivent rester chez elles, et ne pas se rendre à l’école ou à leur travail, pour ne pas transmettre le virus aux autres ;
  • éviter les rassemblements au cours de la saison de la grippe porcine. La saison de la grippe fluctue légèrement d’une année sur l’autre ; néanmoins, aux États-Unis, elle atteint généralement son pic en janvier, bien qu’elle débute fréquemment en octobre et se poursuive jusqu’en mai. Il est possible d’attraper la grippe tout au long de l’année.

Autres articles

Comment réaliser un manucure de rêve

Tamby

Quels sont les meilleurs accessoires de massage ?

Tamby

Réaliser un test ADN fiable avec le meilleur échantillon

Emmanuel

Comment arrêter de fumer pendant sa grossesse ?

Emmanuel