Image default
Vie Pratique

Comprendre l’engourdissement et les fourmillements : les causes à connaître !

Découvrez les causes et les secrets de l’engourdissement et des fourmillements ! Vous vous demandez pourquoi votre corps réagit de cette façon ? Nous avons les réponses pour vous ! L’engourdissement et les fourmillements peuvent être le signe de diverses affections. Des problèmes de nerfs aux carences nutritionnelles, il est essentiel de connaître les causes possibles. Apprenez-en plus sur les facteurs qui peuvent provoquer ces sensations désagréables et trouvez des solutions pour y remédier. Ne laissez pas l’engourdissement et les fourmillements gâcher votre vie quotidienne. Découvrez nos conseils pour comprendre et traiter ces symptômes dès maintenant !

Les différentes sensations ressenties

Les sensations d’engourdissement et de fourmillement sont très communes et peuvent être parfois douloureuses. Ces symptômes sont causés par une mauvaise circulation, un problème neurologique ou une lésion nerveuse. Un engourdissement est souvent ressenti comme une sensation de picotement ou d’insensibilité et peut être le résultat d’une pression sur un nerf ou le résultat de la réduction temporaire du flux sanguin vers certaines parties du corps. Une sensation de fourmillement, qui est souvent accompagnée d’un sentiment de brûlure, est généralement due à une pression ou à une irritation des nerfs. En outre, les lésions nerveuses et les blessures provoquent souvent des engourdissements et des fourmillements qui ne disparaissent pas rapidement. Dans certains cas, ces symptômes peuvent également être causés par des maladies telles que le diabète, la sclérose en plaques et l’hypothyroïdie.

Les causes courantes de l’engourdissement et des fourmillements

L’engourdissement et les fourmillements sont des symptômes courants qui affectent de nombreuses personnes. Ils sont souvent associés à des sensations désagréables, en particulier le long des membres et du cou. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles ces symptômes peuvent apparaître. Dans certains cas, ils peuvent être le signe d’une maladie sous-jacente, alors que d’autres fois, ils peuvent être considérés comme une réaction à un stress physique ou émotionnel.

Les principales causes physiques courantes de l’engourdissement et des fourmillements comprennent les lésions nerveuses, la pression sur les nerfs, l’inflammation et les troubles circulatoires. Ces facteurs sont généralement communs chez les personnes atteintes de diabète, eux qui sont susceptibles de souffrir de neuropathie diabétique et de mauvaise circulation sanguine. Les troubles musculaires courants, tels que la fibromyalgie, peuvent également provoquer des engourdissements et des picotements.

Parmi les causes psychologiques, figurent le stress physique et émotionnel, ainsi que l’anxiété et la dépression. Ces conditions peuvent entraîner une mauvaise circulation sanguine qui provoque des engourdissements. Dans certains cas, une mauvaise posture ou allongée sur une position pendant une longue période peut entraîner une pression sur les nerfs comprimant la circulation sanguine et provoquant des symptômes tels que l’engourdissement et les fourmillements.

Les affections neurologiques associées à ces symptômes

L’engourdissement et le fourmillement sont des symptômes qui peuvent être associés à une variété de affections neurologiques, notamment des troubles musculo-squelettiques, des maladies dégénératives, des anomalies vasculaires. Les causes les plus courantes sont les suivantes :

Troubles musculo-squelettiques

Les traumatismes et les blessures peuvent provoquer un engourdissement et un fourmillement dans les muscles et les articulations. Les douleurs chroniques, les lésions nerveuses et les problèmes de posture sont également suspects et peuvent entraîner ces symptômes.

Maladies dégénératives

Les maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaques ou la maladie de Charcot, peuvent provoquer un engourdissement et un fourmillement dans certaines régions du corps. L’inflammation des nerfs périphériques est souvent responsable de ces symptômes.

Anomalies vasculaires

L’athérosclérose peut mener à une pression artérielle anormalement élevée. Elle est souvent associée à un engourdissement et à un fourmillement dans les extrémités du corps. Des anomalies au niveau des veines ou une mauvaise circulation des liquides corporels peuvent également contribuer à ces symptômes.

Les troubles vasculaires pouvant causer l’engourdissement et les fourmillements

Le engourdissement et les fourmillements sont des symptômes fréquents qui peuvent être causés par une perturbation du flux sanguin dans les vaisseaux sanguins. Ces troubles vasculaires peuvent affecter la façon dont le sang circule dans les muscles, ce qui provoque des mouvements limités et un sentiment de picotement ou d’engourdissement. Les troubles vasculaires peuvent également causer une sensation de faiblesse, des étourdissements et des maux de tête.

Les troubles vasculaires pouvant provoquer l’engourdissement et les fourmillements sont principalement liés à des problèmes artériels, tels que les athéroscléroses, l’hypertension artérielle et l’obstruction artérielle. D’autres conditions telles que la circulation veineuse insuffisante, le syndrome de Raynaud et la neuropathie diabétique peuvent également entraîner ces symptômes. Un diagnostic précis est nécessaire pour déterminer si un trouble vasculaire est à l’origine des engourdissements et des fourmillements.

Les facteurs liés au système musculo-squelettique pouvant entraîner ces sensations

L’engourdissement et les fourmillements sont des symptômes courants qui peuvent avoir de nombreuses causes. Les problèmes liés au système musculo-squelettique sont fréquemment à l’origine de ces sensations désagréables.

Les causes principales peuvent être :

  • L’inflammation, notamment lors d’une crise de goutte, d’une tendinite ou encore d’un déplacement osseux.
  • La compression nerveuse, par exemple due à un nerf coincé dans une articulation.
  • Le manque d’exercice, ce qui provoque une mauvaise circulation sanguine.
  • L’âge, avec le vieillissement, les nerfs et les tissus peuvent se fragiliser entraînant ces symptômes.

Dans certains cas, il est possible que ces symptômes soient occasionnels et intermittents, mais si elles perdurent elles peuvent également révéler des pathologies plus graves comme des troubles vasculaires, rhumatismaux ou neurologiques.

C’est pourquoi il est très important de consulter un médecin pour déterminer la source exacte du problème afin de trouver le bon traitement.

L’influence des troubles métaboliques sur l’apparition de ces symptômes

Les engourdissements et les fourmillements sont des symptômes couramment associés à un certain nombre de troubles métaboliques. Les troubles métaboliques peuvent être une cause déterminante de ces symptômes, en particulier lorsque le corps est incapable de produire suffisamment d’énergie ou d’utiliser correctement l’énergie dont il dispose.

Carence nutritionnelle

Une carence nutritionnelle grave peut entraîner une insuffisance du système nerveux et provoquer un engourdissement et des fourmillements. Dans certains cas, une carence en vitamine B12 ou en acide folique peut entraîner un engourdissement et des fourmillements dans les mains et les pieds. La carence en vitamine D peut également être responsable de ces symptômes, en particulier chez les personnes souffrant de diabète.

Troubles métaboliques héréditaires

Certaines conditions métaboliques héréditaires peuvent également causer des engourdissements et des fourmillements. Les troubles du métabolisme des protéines telles que la maladie de Wilson sont souvent associés à ces symptômes. Une carence en magnésium ou en potassium peut également entraîner un engourdissement et des fourmillements dans les membres inférieurs et supérieurs.

Maladies auto-immunes

Certaines maladies auto-immunes telles que le syndrome du canal carpien ou la sclérose en plaques sont également associées à des engourdissements et des fourmillements dans les membres supérieurs et inférieurs. Les troubles thyroïdiens tels que l’hypothyroïdie peuvent entraîner une insuffisance du système nerveux qui provoque ces symptômes.

Comment le stress peut contribuer à l’apparition d’engourdissements et de fourmillements

Le stress peut s’accumuler dans le cerveau, ce qui peut entraîner des engourdissements et des fourmillements. Les hormones du stress comme l’adrénaline et la norépinéphrine provoquent une certaine tension musculaire et artérielle, ce qui peut affecter les nerfs des bras, des mains et des jambes. Si elles sont surstimulées pendant de longues périodes, les tensions musculaires peuvent comprimer les nerfs, causant ainsi des engourdissements et des fourmillements.

Une autre cause est une carence en nutriments, en vitamines B12 ou en fer. Ces nutriments sont essentiels pour le système nerveux. Une fois que ces nutriments sont épuisés, le cerveau ne reçoit pas suffisamment d’oxygène ni de sang pour fonctionner normalement. Cela déclenche un symptôme commun appelé engourdissement, qui est une sensation insensée et sans douleur. La carence en vitamines B6 peut aussi affecter le système nerveux, ce qui provoque des fourmillements.

Certains médicaments peuvent aussi contribuer à l’apparition d’engourdissements et de fourmillements. Les antidépresseurs, les antihypertenseurs et certains médicaments contre la douleur sont connus pour causer une surstimulation des nerfs périphériques qui provoque ces symptômes.

Quand consulter un professionnel médical pour des engourdissements et des fourmillements persistants

Des engourdissements et des fourmillements peuvent être le résultat d’un grand nombre de conditions médicales différentes. La cause la plus courante est une compression nerveuse, qui se produit lorsqu’une pression excessive est exercée sur un nerf. D’autres causes possibles incluent des troubles circulatoires, des problèmes articulaires, une instabilité musculaire ou encore des problèmes neurologiques tels que la sclérose en plaques ou la neuropathie diabétique.

Lorsque les symptômes d’engourdissement et de fourmillement persistent malgré les traitements à domicile, il peut être prudent et judicieux de consulter un spécialiste pour évaluer sa condition médicale. Un professionnel médical sera en mesure d’identifier la cause sous-jacente et de fournir un traitement approprié afin d’aider à réduire ou à soulager les symptômes.

Autres articles

L’aide à domicile : un recours indispensable pour les personnes âgées

Journal

La posture de la charrue optimise votre détente

Journal

Zoom sur les solutions pour contacter un service client

Journal

Des solutions adaptées pour nettoyer les verres de vos lunettes

Journal

Douleur intercostale : comprendre la névralgie intercostale pour mieux la soulager

Irene

La sérotonine : un rôle complexe dans la régulation de l’humeur

Irene

Libérez votre poitrine : des astuces pour soulager l’oppression thoracique

Irene

Comment prendre soin de ses cheveux ?

Journal

Le sternum : tout ce que vous devez savoir sur les malformations, pathologies et examens associés

Irene

Le caséum sur les amygdales : tout ce que vous devez savoir

Irene

Le rate : tout ce que vous devez savoir sur son anatomie, ses pathologies et les traitements associés

Irene

Pharmacie en ligne : comment ça marche ?

Journal